La bible au peigne fin


Un lieu de discution et d'apprentissage de la Bible, ouvert à tous les courants de pensée
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rm 15:1-33 Mais c'est un devoir pour nous, les forts, de por

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Administrateur fondateur
avatar

Nombre de messages : 1260
Age : 56
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Rm 15:1-33 Mais c'est un devoir pour nous, les forts, de por   Lun 11 Juin - 14:08

Rm 15:1-
Mais c'est un devoir pour nous, les forts, de porter les faiblesses de ceux qui n'ont pas cette force et de ne point rechercher ce qui nous plaît.

Rm 15:2-
Que chacun d'entre nous plaise à son prochain pour le bien, en vue d'édifier.

Rm 15:3-
Car le Christ n'a pas recherché ce qui lui plaisait ; mais comme il est écrit : Les insultes de tes insulteurs sont tombées sur moi.

Rm 15:4-
En effet, tout ce qui a été écrit dans le passé le fut pour notre instruction, afin que la constance et la consolation que donnent les Écritures nous procurent l'espérance.

Rm 15:5-
Que le Dieu de la constance et de la consolation vous accorde d'avoir les uns pour les autres la même aspiration à l'exemple du Christ Jésus,

Rm 15:6-
afin que d'un même cœur et d'une même bouche vous glorifiiez le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus Christ.

Rm 15:7-
Aussi soyez accueillants les uns pour les autres, comme le Christ le fut pour vous à la gloire de Dieu.

Rm 15:8-
Je l'affirme en effet, le Christ s'est fait ministre des circoncis à l'honneur de la véracité divine, pour accomplir les promesses faites aux patriarches,

Rm 15:9-
et les nations glorifient Dieu pour sa miséricorde, selon le mot de l'Écriture : C'est pourquoi je te louerai parmi les nations et je chanterai à la gloire de ton nom ;

Rm 15:10-
et cet autre : Nations, exultez avec son peuple ;

Rm 15:11-
ou encore : Toutes les nations, louez le Seigneur, et que tous les peuples le célèbrent.

Rm 15:12-
Et Isaïe dit à son tour : Il paraîtra, le rejeton de Jessé, celui qui se dresse pour commander aux nations. En lui les nations mettront leur espérance.

Rm 15:13-
Que le Dieu de l'espérance vous donne en plénitude dans votre acte de foi la joie et la paix, afin que l'espérance surabonde en vous par la vertu de l'Esprit Saint.

Rm 15:14-
Je suis personnellement bien persuadé, mes frères, à votre sujet, que vous êtes par vous-mêmes remplis de bons sentiments, en pleine possession du don de science, capables aussi de vous avertir mutuellement.

Rm 15:15-
Je vous ai cependant écrit assez hardiment par endroits, comme pour raviver vos souvenirs, en vertu de la grâce que Dieu m'a faite

Rm 15:16-
d'être un officiant du Christ Jésus auprès des païens, ministre de l'Évangile de Dieu, afin que les païens deviennent une offrande agréable, sanctifiée dans l'Esprit Saint.

Rm 15:17-
Je puis donc me glorifier dans le Christ Jésus en ce qui concerne l'œuvre de Dieu.

Rm 15:18-
Car je n'oserais parler de ce que le Christ n'aurait pas fait par moi pour obtenir l'obéissance des païens, en parole et en œuvre,

Rm 15:19-
par la vertu des signes et des prodiges, par la vertu de l'Esprit de Dieu : ainsi, depuis Jérusalem en rayonnant jusqu'à l'Illyrie, j'ai procuré l'accomplissement de l'Évangile du Christ,

Rm 15:20-
tenant de la sorte à honneur de limiter cet apostolat aux régions où l'on n'avait pas invoqué le nom du Christ, pour ne point bâtir sur des fondations posées par autrui

Rm 15:21-
et me conformer à ce qui est écrit : Ceux à qui on ne l'avait pas annoncé le verront et ceux qui n'en avaient pas entendu parler comprendront.

Rm 15:22-
C'est bien là ce qui chaque fois m'empêchait d'aller chez vous.

Rm 15:23-
Mais à présent, comme je n'ai plus d'occupation dans ces contrées et que depuis des années j'ai un vif désir d'aller chez vous,

Rm 15:24-
quand je me rendrai en Espagne... Car j'espère vous voir en cours de route et être mis par vous sur le chemin de ce pays, une fois que j'aurai un peu savouré la joie de votre présence.

Rm 15:25-
Mais maintenant je me rends à Jérusalem pour le service des saints :

Rm 15:26-
car la Macédoine et l'Achaïe ont bien voulu prendre quelque part aux besoins des saints de Jérusalem qui sont dans la pauvreté.

Rm 15:27-
Oui, elles l'ont bien voulu, et elles le leur devaient : si les païens, en effet, ont participé à leurs biens spirituels, ils doivent à leur tour les servir de leurs biens temporels.

Rm 15:28-
Quand donc j'aurai terminé cette affaire et leur aurai remis officiellement cette récolte, je partirai pour l'Espagne en passant par chez vous.

Rm 15:29-
Et je sais qu'en arrivant chez vous je viendrai avec la plénitude des bénédictions du Christ.

Rm 15:30-
Mais je vous le demande, frères, par notre Seigneur Jésus Christ et la charité de l'Esprit, luttez avec moi dans les prières que vous adressez à Dieu pour moi,

Rm 15:31-
afin que j'échappe aux incrédules de Judée et que le secours que je porte à Jérusalem soit agréé des saints,

Rm 15:32-
et qu'ainsi, venant à vous dans la joie, Dieu veuille me faire goûter avec vous quelque repos.

Rm 15:33-
Que le Dieu de la paix soit avec vous tous ! Amen.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rm 15:1-33 Mais c'est un devoir pour nous, les forts, de por
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [résolu]Je recherche la source de la citation "Mais toi tu es né pour un jour limpide..." (Hölderlin).
» C'est plus grave que ce qu'on vous dit... Mais on peut s'en sortir !
» Mais oui,le Seigneur est bon
» « Jean n'était pas la lumière, mais il était là pour lui rendre témoignage »
» Exclu de cours, en apprentissage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bible au peigne fin :: Les Épîtres de saint Paul :: L’épître aux Romains-
Sauter vers: