La bible au peigne fin


Un lieu de discution et d'apprentissage de la Bible, ouvert à tous les courants de pensée
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 11ème dimanche du temps ordinaire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Administrateur fondateur
avatar

Nombre de messages : 1260
Age : 57
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: 11ème dimanche du temps ordinaire   Dim 17 Juin - 23:04

Les lectures de ce dimanche sont une invitation pressante à croire au pardon de Dieu. Certaines personnes sont tellement désespérées qu'elles disent : "Dieu ne me pardonnera jamais." Ce cri désespéré éloigne du sacrement du pardon. Or Jésus ne met aucune limite au pardon de Dieu vis-à-vis de celui ou celle qui se repent.

Mais comment montrer son péché à quelqu'un sans l'humilier et l'enfoncer. Le prophète Nathan (1ère lecture) a cette redoutable mission de la part de Dieu. Le roi David s'était montré coupable d'adultère et de meurtre. Plutôt que de l'accuser, Nathan lui raconte une parabole pour l'amener à prendre conscience de son péché. Et il lui dit : "Cet homme qui a tué l'unique brebis de son voisin pour faire la fête, c'est toi. David se repentit alors amèrement et Dieu lui pardonna son péché.

L'Evangile nous montre Jésus invité chez un personnage important, chef des pharisiens. En tant qu'invité, il doit se comporter comme un invité sérieux, reconnaissant et poli. C'est une question de savoir vivre. Mais il est témoin du regard méprisant de son hôte sur cette femme venue à ses pieds. Pour lui, c'est clair, sa place n'est pas dans cette maison. Elle est classée au rang des pécheurs infréquentables.

Ce que voit Simon, c'est d'abord le péché de cette femme. Elle est enfermée et enfoncée dans sa réputation. Elle est définitivement classée. Simon ne comprend pas que Jésus puisse accepter le contact avec une pécheresse bien connue. Mais le Christ reste libre. Il n'a pas peur de renverser les barrières des coutumes, des préjugés et même des interdits faussement religieux. Il accueille cette femme. Il accepte ses marques de tendresse, de respect et de regret. Il va même jusqu'à lui parler et lui pardonner. En plus, il met en évidence son exemple d'amour et de foi face à des convives imbus de leur bonne conscience et qui s'estiment au dessus de tout soupçon.

Cette pécheresse se sait spirituellement malade. Elle va au devant de Jésus comme on va chez le médecin. Tout comme le roi David, ses larmes témoignent de la sincérité de son repentir. C'est d'abord cela que Jésus voit chez cette femme. C'est vrai pour nous aussi. Son pardon ne peut nous atteindre que si nous acceptons dans la confiance et sous son regard de reconnaître notre péché. Alors, la miséricorde de Dieu pourra nous libérer et nous sauver.

Pour mieux se faire comprendre, Jésus raconte une petite parabole. Deux hommes avaient des dettes à l'égard d'un créancier. Celle de l'un était dix fois plus importante que celle de l'autre. Ne pensons pas nécessairement que la moins importante c'était celle du pharisien. Ce dernier n'a peut-être rien à se reprocher au niveau des mœurs. Mais pour ce qui concerne ses sentiments et son accueil à l'égard du Christ, il est loin du compte. Son attitude se concrétise dans la négligence des règles les plus élémentaires de l'hospitalité.

Cet évangile nous interpelle sur le regard que nous portons vis-à-vis de ceux qui nous entourent. Trop souvent, nous avons un classeur dans notre tête et notre cœur. Nous avons plus ou moins tendance à classer les gens sur des apparences ou à partir des rumeurs. Quand nous portons des jugements négatifs sur telle ou telle personne, nous la classons et nous l'enfonçons. Et quand nous la rencontrons, nous n'avons plus un regard qui accueille mais un regard qui met une distance. Le problème c'est que nous avons la fâcheuse tendance à confondre la personne coupable avec l'acte qu'elle a commis. Nathan et Jésus condamnent des actes inacceptables, mais pour eux, le pécheur est une personne qu'il faut sauver. Ce n'est pas parce qu'un acte est mauvais que la personne est entièrement mauvaise. Si Jésus nous montre notre péché ce n'est pas pour nous enfoncer mais pour nous aider à en prendre conscience. Le pardon qu'il nous donne nous permet de renaître.

Devant Dieu nous sommes tous des pécheurs. Comme David, nous pouvons dire : "Cet homme c'est moi !" Mais là où le péché a abondé, la grâce a surabondé. C'est de cela que nous avons à témoigner dans notre monde impitoyable pour ceux qui ont fauté. Celui qui a bénéficié du pardon de Dieu devient un témoin de son amour auprès de ses frères. Nous n'oublions pas que les grands témoins de la foi sont des pécheurs pardonnés. Pensons à saint Pierre, saint Augustin, Charles de Foucauld et bien d'autres.

Nos intransigeances et nos jugements sans appel nous empêchent de comprendre tout l'amour gratuit de Dieu dont nous sommes les bénéficiaires. Nous sommes tellement aveuglés que nous n'avons pas conscience de notre état de pécheurs et surtout de l'amour miséricordieux du Seigneur pour nous. En ce dimanche, accueillons son appel à entrer dans la grande aventure du pardon.
D'après diverses sources


Jean Compazieu, prêtre du diocèse de Rodez ( 17/06/2007)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 11ème dimanche du temps ordinaire   Dim 17 Juin - 23:15

DIEU EST MISERICORDE ....OK

L'homme est pécheur ...bof .... petite créature qui fait du mal au Créateur ... sourire narquois de ma part.

Comment moi petite créature de rien peut offenser Lui le Créateur !

Le péché mais de quoi parle-t-on ? Comment puis je faire du mal à Dieu ? Faire du mal à une autre créature cela je peux comprendre et quelle est la nature de ce mal ?

"Ce n'est pas parce qu'un acte est mauvais que la personne est entièrement mauvaise. Si Jésus nous montre notre péché ce n'est pas pour nous enfoncer mais pour nous aider à en prendre conscience. Le pardon qu'il nous donne nous permet de renaître. "

tiens il n'est pas mort une fois pour toute selon Paul. Il nous montre rien, c'est l'homme qui prend conscience de son état. Point !

j'aime pas ce charabia qui mélange tout et fait des amalgames pour vendre leur vent que sont leurs pseudo sacrements.

tu n'as rien d'autre qu'à nous mettre les délires catholiques romains !
Revenir en haut Aller en bas
florence_yvonne
Administrateur fondateur
avatar

Nombre de messages : 1260
Age : 57
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: 11ème dimanche du temps ordinaire   Dim 17 Juin - 23:38

je pense seulement qu'il était bon de donner la parole à une représentant de l'église catholique, je ferais de même pour tout représentant d'une idéologie chrétienne qui m'en fera la demande.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: allez un peu de saint Paul !   Lun 18 Juin - 8:16

Tout est don

Ne vous égarez pas, mes frères bien-aimés : tout ce qui nous est donné de bon et tout don parfait descendent d'en haut, du Père des lumières, en qui il n'y a pas de variation ou d'ombre de changement (Jacques 1:16-17)
Maintenant ils ont connu que tout ce que tu m'as donné vient de toi (Jean 17:7)
Toute autorité m'a été donnée dans le ciel et sur la terre (Matthieu 28:18)


Tout est donné : nous ne pouvons pas acquérir par nous-mêmes, mais juste accueillir ce que le Père met à notre disposition :

l'existence : nous avons été créés
nous sommes son ouvrage, ayant été créés dans le christ Jésus pour les oeuvres bonnes que Dieu a préparées à l'avance, afin que nous marchions en elles (Éphésiens 2:10)
tout ce que nous avons à faire, c'est vivre sous Son regard

le salut
vous êtes sauvés par la grâce, par la foi, et cela ne vient pas de vous : c'est le don de Dieu (Éphésiens 2:8-9)
tout ce que nous avons à faire, c'est mettre en oeuvre notre salut (Phil 2:12)
Je fais PARCE qu'Il m'aime, PARCE que je suis sauvé - et non pas POUR qu'Il m'aime, POUR être sauvé


l'oubli par Dieu de nos fautes
toutes choses sont faites nouvelles : toutes sont du Dieu qui nous a réconciliés avec lui-même par Christ (2 Corinthiens 5:17-18)
tout ce que nous avons à faire, c'est voir comme Lui

la sainteté
vous êtes concitoyens des saints et gens de la maison de Dieu (Éphésiens 2:19)
Il nous a donné les très grandes et précieuses promesses, afin que par elles vous participiez de la nature divine (2 Pierre 1:4)
tout ce que nous avons à faire, c'est nous approprier la sainteté, être comme Lui

la libération
nous savons que notre vieil homme a été crucifié avec lui, afin que le corps du péché soit annulé, pour que nous ne soyons plus esclaves du péché (Romains 6:6)
tout ce que nous avons à faire, c'est nous considérer comme libérés (Rom 6:11)

le Saint-Esprit
je vous donnerai un coeur nouveau, et je mettrai au dedans de vous un esprit nouveau (Ézéchiel 36:26)
quand ils vous mèneront pour vous livrer, ne soyez pas à l'avance en souci de ce que vous direz, et ne méditez pas : tout ce qui vous sera donné en cette heure-là, dites-le - car ce n'est pas vous qui parlez, mais l'Esprit Saint (Marc 13:11)
tout ce que nous avons à faire, c'est recevoir l'Esprit de Dieu et Le laisser agir en nous

l'enseignement et la croissance spirituelle
ils seront tous enseignés de Dieu (Jean 6:45)
désirez ardemment, comme des enfants nouveau-nés, le pur lait non trafiqué, afin que vous croissiez par lui à salut (1 Pierre 2:2-3)
à vous est donné le mystère du royaume de Dieu (Marc 4:11)
tout ce que nous avons à faire, c'est nous nourrir spirituellement

toutes choses utiles à la vie terrestre
cherchez premièrement le royaume de Dieu et sa justice, et toutes ces choses vous seront données par-dessus (Matthieu 6:33)
tout ce que nous avons à faire, c'est chercher Sa volonté

la guérison, la résurrection
Il leur parla du royaume de Dieu, et guérit ceux qui avaient besoin de guérison (Luc 9:11)
ne t'ai-je pas dit que, si tu crois, tu verras la gloire de Dieu ? (Jean 11:40)
tout ce que nous avons à faire, c'est accueillir la guérison par la foi
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: 11ème dimanche du temps ordinaire   Lun 18 Juin - 11:11

suis souvent un peu (hmmmm) vif dans mes propos .... et je le regrette souvent .... je cherche pas à choquer, suis parfois comme pierre ...je sors le glaive trop vite !
Revenir en haut Aller en bas
J-P Mouvaux
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 89
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: 11ème dimanche du temps ordinaire   Mar 19 Juin - 13:25

Je raccroche après mon absence du week-end.

Pourriez me dire quelles étaient les lectures de ce 11e dimanche ordinaire ?

Je suis un mauvais catholique ; je ne vais plus à la messe ; alors, pour pouvoir commenter ces lectures, il faudrait que je sache quelles elles sont.

Merci.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florence_yvonne
Administrateur fondateur
avatar

Nombre de messages : 1260
Age : 57
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: 11ème dimanche du temps ordinaire   Mar 19 Juin - 14:21

tu as tous les textes ici

http://cnpl.cef.fr/Calendrier_2007.htm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ezechiel

avatar

Nombre de messages : 92
Age : 59
Localisation : 972-95
Date d'inscription : 12/06/2007

MessageSujet: Re: 11ème dimanche du temps ordinaire   Jeu 21 Juin - 10:53

" Dieu a fait les hommes droits;mais ils ont cherché bien des détours."
Ecclésiaste 7/29 Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: 11ème dimanche du temps ordinaire   

Revenir en haut Aller en bas
 
11ème dimanche du temps ordinaire
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le temps ordinaire "un temps de grâces"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bible au peigne fin :: Forum généraliste :: Le forum de Jean Compazieu, prêtre-
Sauter vers: