La bible au peigne fin


Un lieu de discution et d'apprentissage de la Bible, ouvert à tous les courants de pensée
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Phm 1-25 Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Administrateur fondateur
avatar

Nombre de messages : 1260
Age : 56
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Phm 1-25 Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timo   Lun 18 Juin - 13:31

Phm 1-
Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timothée, à Philémon, notre cher collaborateur,

Phm 2-
avec Apphia notre sœur, Archippe notre frère d'armes, et l'Église qui s'assemble dans ta maison.

Phm 3-
A vous grâce et paix de par Dieu notre Père et le Seigneur Jésus Christ !

Phm 4-
Je rends sans cesse grâces à mon Dieu en faisant mémoire de toi dans mes prières,

Phm 5-
car j'entends louer ta charité et la foi qui t'anime, tant à l'égard du Seigneur Jésus qu'au bénéfice de tous les saints.

Phm 6-
Puisse cette foi rendre agissant son esprit d'entraide en t'éclairant pleinement sur tout le bien qu'il est en notre pouvoir d'accomplir pour le Christ.

Phm 7-
De fait, j'ai eu grande joie et consolation en apprenant ta charité : on me dit, frère, que tu as soulagé le cœur des saints !

Phm 8-
C'est pourquoi, bien que j'aie dans le Christ tout le franc-parler nécessaire pour te prescrire ton devoir,

Phm 9-
je préfère invoquer la charité et te présenter une requête. Celui qui va parler, c'est Paul, le vieux Paul et, qui plus est, maintenant le prisonnier du Christ Jésus.

Phm 10-
La requête est pour mon enfant, que j'ai engendré dans les chaînes, cet Onésime,

Phm 11-
qui jadis ne te fut guère utile, mais qui désormais te sera bien utile, comme il l'est devenu pour moi.

Phm 12-
Je te le renvoie, et lui, c'est comme mon propre cœur.

Phm 13-
Je désirais le retenir près de moi, pour qu'il me servît en ton nom dans ces chaînes que me vaut l'Évangile ;

Phm 14-
cependant je n'ai rien voulu faire sans ton assentiment, pour que ce bienfait ne parût pas t'être imposé, mais qu'il vînt de ton bon gré.

Phm 15-
Peut-être aussi Onésime ne t'a-t-il été retiré pour un temps qu'afin de t'être rendu pour l'éternité,

Phm 16-
non plus comme un esclave, mais bien mieux qu'un esclave, comme un frère très cher : il l'est grandement pour moi, combien plus va-t-il l'être pour toi, et selon le monde et selon le Seigneur !

Phm 17-
Si donc tu as égard aux liens qui nous unissent, reçois-le comme si c'était moi.

Phm 18-
Et s'il t'a fait du tort ou te doit quelque chose, mets cela sur mon compte.

Phm 19-
Moi, Paul, je m'y engage de ma propre écriture : c'est moi qui réglerai... Pour ne rien dire de la dette qui t'oblige toujours à mon endroit, et qui est toi-même !

Phm 20-
Allons, frère, j'attends de toi ce service dans le Seigneur ; soulage mon cœur dans le Christ.

Phm 21-
Je t'écris avec pleine confiance en ta docilité : je sais bien que tu feras plus encore que je ne demande.

Phm 22-
Avec cela, prépare-moi un gîte ; j'espère en effet que, grâce à vos prières, je vais vous être rendu.

Phm 23-
Tu as les salutations d'Épaphras, mon compagnon de captivité dans le Christ Jésus,

Phm 24-
ainsi que de Marc, Aristarque, Démas et Luc, mes collaborateurs.

Phm 25-
Que la grâce du Seigneur Jésus Christ soit avec votre esprit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Quelle est la position de Paul face à l'esclavage ?   Jeu 19 Fév - 23:36

Quelle est la position de Paul face à l'esclavage ?


Ce court billet est intéressant dans la mesure où il permet d'apprécier l'approche sociologique qui a été celle du Christianisme premier, en l'occurrence face à la question de l'esclavage. Par extension, ce texte pourrait fournir la trame d'une réflexion sur les formes modernes de l'esclavage. On imagine sans peine la lecture qui peut en être effectuée dans les pays en développement...

study L'Epître peut s'apprécier de diverses manières:

scratch On peut voir dans ce texte une forme de condamnation de l'esclavage. Dans ce sens, le mouvement chrétien fait oeuvre de pionnier dans une société méditerranéenne qui avait complètement intégré cette notion. Onésime ne doit plus être un esclave mais un frère. Les théologiens de la libération pourraient voir en Paul un précurseur:

Citation :
Phm 15-Peut-être aussi Onésime ne t'a-t-il été retiré pour un temps qu'afin de t'être rendu pour l'éternité,

Phm 16-non plus comme un esclave, mais bien mieux qu'un esclave, comme un frère très cher : il l'est grandement pour moi, combien plus va-t-il l'être pour toi, et selon le monde et selon le Seigneur !

Phm 17-Si donc tu as égard aux liens qui nous unissent, reçois-le comme si c'était moi.
scratch Mais force est de constater que Paul ne demande pas explicitement à Philémon d'affranchir son esclave:

Citation :
Phm 9-je préfère invoquer la charité et te présenter une requête. Celui qui va parler, c'est Paul, le vieux Paul et, qui plus est, maintenant le prisonnier du Christ Jésus.

Phm 10-La requête est pour mon enfant, que j'ai engendré dans les chaînes, cet Onésime,

Phm 11-qui jadis ne te fut guère utile, mais qui désormais te sera bien utile, comme il l'est devenu pour moi.
Paul ne paraît guère progressiste ! En l'occurrence, le reproche souvent adressé aux Eglises, bien plus tard (de pactiser indirectement avec les puissants en ne dénonçant pas les inégalités), semble trouver à cet endroit son origine.

Idea Il me semble plutôt que ce texte doit être rapproché de celui de I Corinthiens 7:

Citation :
1Co 7:20-Que chacun demeure dans l'état où l'a trouvé l'appel de Dieu.

1Co 7:21-Étais-tu esclave, lors de ton appel ? ne t'en soucie pas. Et même si tu peux devenir libre, mets plutôt à profit ta condition d'esclave.

1Co 7:22-Car celui qui était esclave lors de son appel dans le Seigneur est un affranchi du Seigneur ; pareillement celui qui était libre lors de son appel est un esclave du Christ.
L'apôtre estime que le Chrétien doit dépasser les oppositions sociales. Le Royaume de Dieu place les êtres humains dans un autre rapport de forces... ce qui n'exclut pas que ce rapport de forces autre ait des «retombées» concrètes. Si autrui est un frère (ou un soeur), c'est à chacun d'en tirer des conséquences.

Idea En somme, le discours tenu à Philémon n'est guère éloigné de celui qu'adresse Paul aux Galates:

Citation :
Ga 3:26-Car vous êtes tous fils de Dieu, par la foi, dans le Christ Jésus.

Ga 3:27-Vous tous en effet, baptisés dans le Christ, vous avez revêtu le Christ :

Ga 3:28-il n'y a ni Juif ni Grec, il n'y a ni esclave ni homme libre, il n'y a ni homme ni femme ; car tous vous ne faites qu'un dans le Christ Jésus.

Ga 3:29-Mais si vous appartenez au Christ, vous êtes donc la descendance d'Abraham, héritiers selon la promesse.


Dernière édition par Pierre le Lun 21 Sep - 1:03, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J-P Mouvaux
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 89
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: Phm 1-25 Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timo   Ven 20 Fév - 19:06

Code:
Paul ne demande pas explicitement à Philémon d'affranchir son esclave:

Il l’y invite cependant explicitement ; tandis que dans

1Co 7:20-Que chacun demeure dans l'état où l'a trouvé l'appel de Dieu.

1Co 7:21-Étais-tu esclave, lors de ton appel ? ne t'en soucie pas. Et même si tu peux devenir libre, mets plutôt à profit ta condition d'esclave.


Il invite l’esclave à accepter sa condition.

Code:
Paul ne paraît guère progressiste
, dis-tu. Je dirais plutôt, comme tu le rappelles :

Code:
« dans une société méditerranéenne qui avait complètement intégré cette notion d’esclavage, le mouvement chrétien fait oeuvre de pionnier »

Je pense que le caractère « subversif », pour ne pas dire « révolutionnaire » du mouvement chrétien a ceci de particulier qu’il évite l’affrontement direct avec les pouvoirs et les structures établies, ce qui est peut-être une façon plus efficace de faire bouger les choses.

Je fais le rapprochement avec ce qu’on trouve dans le Coran à propos du droit des femmes à hériter. Aujourd’hui, on trouve anormal qu’une femme n’ait droit qu’à une demi-part ; mais à cette époque où elle n’avait aucun droit, lui revendiquer une demi-part, c’était aussi « révolutionnaire ». Dommage que l’Islam n’ait pas continué à progresser dans cette voie de la libération de la femme qu’avait esquissé Mohammed.

Par contre, quand tu dis que «
Code:
 le reproche souvent adressé aux Eglises, bien plus tard (de pactiser indirectement avec les puissants en ne dénonçant pas les inégalités), semble trouver à cet endroit son origine. »
je ne suis pas tout à fait d’accord : à cette époque, le mouvement chrétien était quelque chose de petit ; ce qui n’est plus le cas pour les institutions religieuses d’aujourd’hui, qui sont elles-mêmes des « pouvoirs », si bien que leur collusion avec les pouvoirs politiques n’est plus excusable
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 36
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Phm 1-25 Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timo   Ven 20 Fév - 19:17

J-P Mouvaux a écrit:
Je pense que le caractère « subversif », pour ne pas dire « révolutionnaire » du mouvement chrétien a ceci de particulier qu’il évite l’affrontement direct avec les pouvoirs et les structures établies, ce qui est peut-être une façon plus efficace de faire bouger les choses.

Le christianisme n'est ni subversif ni révolutionnaire.

S'il ne condamne pas l'esclavage, c'est simplement parce qu'il prône le détachement de ce monde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J-P Mouvaux
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 89
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: Phm 1-25 Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timo   Ven 20 Fév - 22:52

Code:
Le christianisme n'est ni subversif ni révolutionnaire.

S'il ne condamne pas l'esclavage, c'est simplement parce qu'il prône le détachement de ce monde.

Amen !

Basketball bounce jocolor
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Phm 1-25 Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timo   Ven 20 Fév - 23:54

J-P Mouvaux a écrit:
...quand tu dis que «
Code:
 le reproche souvent adressé aux Eglises, bien plus tard (de pactiser indirectement avec les puissants en ne dénonçant pas les inégalités), semble trouver à cet endroit son origine. »
je ne suis pas tout à fait d’accord : à cette époque, le mouvement chrétien était quelque chose de petit ; ce qui n’est plus le cas pour les institutions religieuses d’aujourd’hui, qui sont elles-mêmes des « pouvoirs », si bien que leur collusion avec les pouvoirs politiques n’est plus excusable
Je partage ton analyse, soigneusement développée. Pour reprendre le dernier point, je crois que nous achoppons à un point de formulation. Je pense aussi que le mouvement chrétien était petit et qu'il n'était pas en position de faire la révolution. bisou2

Mais ce que je voulais dire, c'est que de tels textes ont été repris, bien plus tard, par des institutions religieuses liées aux pouvoirs en place. Par exemple, je crois savoir que ce texte était lu et commenté aux Noirs esclaves dans les sud des Etats-Unis au XIXe siècle... Ce n'était pas le cas de la majorité des Eglises qui, elles, étaient abolitionnistes, souvent farouchement, faut-il le préciser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 36
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Phm 1-25 Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timo   Sam 21 Fév - 3:47

Les Eglises ne sont devenues abolitionnistes qu'après le Siècle des Lumières alors que le chistianisme a fait bon ménage avec l'esclavage durant les longs siècles qui l'ont précédé.

J-P Mouvaux a écrit:
Code:
Le christianisme n'est ni subversif ni révolutionnaire.

S'il ne condamne pas l'esclavage, c'est simplement parce qu'il prône le détachement de ce monde.
Amen !

Basketball bounce jocolor
Lisez les Evangiles de temps en temps. Ca vous instruira.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Phm 1-25 Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timo   Sam 21 Fév - 20:56

Jézabel a écrit:
Lisez les Evangiles de temps en temps. Ca vous instruira.
Merci de lire mes textes attentivement, sans être agressive ! calice2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 36
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Phm 1-25 Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timo   Sam 21 Fév - 21:05

Vous tenez tellement à jouer la victime que vous ne vous êtes même pas aperçu que je répondais à Mouvaux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Phm 1-25 Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timo   Sam 21 Fév - 22:28

Jézabel a écrit:
Vous tenez tellement à jouer la victime que vous ne vous êtes même pas aperçu que je répondais à Mouvaux.
Alors lisez les textes de J.-P. Mouvaux ! calice2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Phm 1-25 Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timo   

Revenir en haut Aller en bas
 
Phm 1-25 Paul, prisonnier du Christ Jésus, et le frère Timo
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Moi Paul, prisonnier du Christ pour vous
» 22 janvier 1995 : dernière messe de Mgr Gaillot comme évêque d'Evreux, ayant été révoqué par Rome
» La Joie, selon le pape Benoit XVI
» n'est-ce pas plutôt sur paul que le christ a bâti son église?
» LES GUERISONS DU CHRIST - Paul SEDIR -

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bible au peigne fin :: Les Épîtres de saint Paul :: L’épître à Philémon-
Sauter vers: