La bible au peigne fin


Un lieu de discution et d'apprentissage de la Bible, ouvert à tous les courants de pensée
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 L'originalité de Matthieu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
florence_yvonne
Administrateur fondateur
avatar

Nombre de messages : 1260
Age : 56
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: L'originalité de Matthieu   Sam 23 Juin - 16:54

L'originalité de Matthieu tient à la présence de matériaux qui lui sont propres et à sa manière personnelle de présenter les textes reçus. On lui doit de connaître nombre d'enseignements de Jésus, notamment des paraboles : l'ivraie (13,24-30 et 36-43), le débiteur impitoyable (18, 23-35), les ouvriers de la onzième heure (20, 1-16)... Sans lui, la célèbre scène du jugement dernier (25, 31-46) ne nous serait pas parvenue. Avec Luc il reproduit les éléments puisés probablement à une même source ; ce sont en grande partie des paroles. Matthieu et Luc sont les seuls à transmettre les « Béatitudes» (Matthieu 5, 1-12 et Luc 6, 20-26) et le «Notre Père» (Matthieu 6, 9-13 et Luc 11, 2-4), mais avec des différences sensibles.

Matthieu se caractérise par son souci pédagogique. Son exposé prend volontiers une allure systématique. Outre les cinq grands discours, on trouve chez lui une série de dix miracles, de sept paraboles, trois séries de quatorze générations dans la généalogie, sept demandes dans le «Notre Père»... Ce procédé le rapproche des scribes juifs. Il conserve avec un soin particulier les sentence biens frappées, faciles à mémoriser. En bon pédagogue, il omet des détails secondaires pour centrer l'attention sur l'essentiel. Ainsi dans le récit de la guérison de la belle-mère de Pierre, le projecteur est braqué sur Jésus seul (8, 14-15). Il se préoccupe de savoir si l’enseignement a été bien compris (13, 51).

Les cinq grands discours illustrent bien l'orientation didactique de cet évangile. Comme dans un manuel, Matthieu classe et regroupe les instructions autour d'un thème général. La progression de la pensée d'un discours à l'autre fait songer à un parcours catéchétique, Alors que Marc invitait à ouvrir l'œil sur la pratique de vie de Jésus, Matthieu demande de tendre l'oreille vers l'enseignement du Maître, pour y conformer sa conduite. Pour Matthieu et communauté, Jésus est l'interprète autorisé de la Loi ancienne celui qui la mène à son achèvement.

Sources : Le nouveau testament, Traduction officielle pour la lithurgie avec guide de lecture
Présentation : Association des auteurs de Missels populaires
Edition : Les Editeurs du Rameau
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J-P Mouvaux
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 89
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Jeu 12 Juil - 1:08

Je reprends un sujet que Florence avait lancé et qui n’a pas eu de suite.

Matthieu est aussi le plus fourni en « logia », ce qui rapproche cet évangile des apocryphes comme, par exemple celui de Thomas.

Code:
Matthieu se caractérise par son souci pédagogique. Son exposé prend volontiers une allure systématique.

La « Bible de Jérusalem » le présente en 7 parties :

I : Naissance et enfance de Jésus : Ch. 1 et 2
II : La promulgation du Royaume des cieux
Section narrative : Ch. 3 et 4
Discours évangélique : Ch. 5 à 7
III : La prédication du Royaume des cieux
Section narrative – dix miracles : Ch. 8 et 9
Discours apostolique : Ch. 10
IV : Le mystère du Royaume des cieux
Section narrative : Ch. 11 et 12
Discours parabolique : Ch. 13
V : L’Eglise, prémices du Royaume des cieux
Section narrative : Ch. 14 à 17
Discours ecclésiastique : Ch. 18
VI : L’avènement prochain du Royaume des cieux
Section narrative : Ch. 19 à 23
Discours eschatologique : Ch. 24 et 25
VII : Passion et résurrection : Ch. 26 à 28.

On remarquera ce nombre 7.

On remarquera le leitmotiv : « Royaume des cieux » (Luc, lui, dira : « Royaume de Dieu »)
Le terme « Royaume des cieux » revient dans 31 versets répartis dans toute la série des chapitres 3 à 25 de l’évangile de Luc.


Entre la naissance et l’enfance de Jésus et la mort et la résurrection, il y a aussi un certain déroulement de la carrière de Jésus.

Partie II : le début de la carrière de Jésus, avec, notamment, le « discours sur la Montagne »

Les parties III et IV ne se distinguent guère dans la progression de la carrière de Jésus.

Par contre, la partie V, avec

la « multiplication des pains » (doublée chez Matthieu : 14 : 13-21 et 15 : 32-39)
la « profession de Pierre »
les deux annonces de la Passion
la « Transfiguration »

se présente comme le sommet et le grand tournant de la carrière de Jésus.

Je ne vois pas bien pourquoi la « Bible de Jérusalem » intitule cette partie ; « L’Eglise, prémices du royaume des cieux ».

Enfin, la partie VI, avec « l’entrée triomphale à Jérusalem », les altercations avec les juifs et le « discours eschatologique » se présente comme le prélude à la conclusion finale de la carrière de Jésus : mort et résurrection.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pharisien Libéré

avatar

Nombre de messages : 365
Age : 68
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: exégèse canonique   Jeu 12 Juil - 9:05

J-P Mouvaux a écrit:
J
Je ne vois pas bien pourquoi la « Bible de Jérusalem » intitule cette partie ; « L’Eglise, prémices du royaume des cieux ».


C'est ce qu'on nomme de l'exégèse canonique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Jeu 12 Juil - 9:43

L'exégèse canonique est une lecture et interprétation de la Bible (exégèse) qui considère l'Ecriture sainte non seulement comme oeuvre rédigée par des hommes dans un contexte donné (exégèse historico-critique) mais aussi comme Parole de Dieu, oeuvre inspirée par l'unique auteur qu'est l'Esprit Saint. Cette exégèse assume les découvertes scientifiques mais sans renoncer à l'unité de la collection d'écrits reconnus comme "canoniques" par l'Eglise, où se répondent Ancien et Nouveau Testament, et où les quatre Evangiles donnent une image multidimensionnelle du mystère de l'unique personne que fut le Jésus historique et le Christ de la foi.

Alors que l'exègèse historico-critique cherche à retrouver la forme primitive du texte et tend à pousser l'analyse jusqu'à l'atomisation en couches et fragments successifs, l'exégèse canonique considère d'abord la forme finale du texte biblique, ce qui constitue, en critique littéraire profane, le "texte authentique" ou "autorisé" (par l'auteur). En outre, pour comprendre un écrit dans son contexte, on ne considérera pas que le contexte "social" ou "historique", mais le contexte que constitue la Bible dans son ensemble, les résonances internes à cette bibliothèque complexe ; une telle approche est légitime si l'on considère l'usage qui est fait de l'Ecriture par l'Eglise (canonicité) et, au-delà, si dans une démarche de foi on admet qu'elle est Parole de Dieu.

En interprétant un texte dans son contexte canonique, on ne se limite pas à chercher à comprendre littéralement sa signification, mais on se posera notamment les questions suivantes :

* Le fait que ce passage soit situé dans ce chapitre et livre de la Bible a-t-il une influence sur ma compréhension ?
* D'autres passages de la Bible imposent-ils, relativisent-ils ou limitent-ils une interprétation de ce passage ?
* Ce passage a-t-il de son côté un impact sur l'interprétation d'autres passages ?

L'exégèse canonique n'est pas qu'une lecture "priante" et spirituelle des textes, comme surajoutée à ces textes. C'est à partir de l'exégèse canonique que chaque croyant peut discerner ce que signifie pour lui, aujourd'hui, la Parole de Dieu ou qu'un pasteur peut tenir un discours édifiant. L'exégèse canonique conserve une base scientifique objective.


piqué sur le site ....

http://fr.wikikto.eu/index.php/Ex%C3%A9g%C3%A8se_canonique


morts aux capitalistes de la pensée ....

buisson ardent!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Jeu 12 Juil - 9:46

en bref .... une façon spéciale de faire passer du Canada Dry pour de l'alcool pur !

geek
Revenir en haut Aller en bas
Pharisien Libéré

avatar

Nombre de messages : 365
Age : 68
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Jeu 12 Juil - 12:48

piotr a écrit:


Alors que l'exègèse historico-critique cherche à retrouver la forme primitive du texte et tend à pousser l'analyse jusqu'à l'atomisation en couches et fragments successifs,

pas vraiment

piotr a écrit:

l'exégèse canonique considère d'abord la forme finale du texte biblique, ce qui constitue, en critique littéraire profane, le "texte authentique" ou "autorisé" (par l'auteur).

En fait, le texte "reçu". Même si Isaïe a été écrit au 7ème siècle avant l'ère commune, si tu trouves que le serviteur souffrant se réalise dans la crucifixion, tu dis que Jésus accomplit les prophéties et, par un tour de passe passe rhétorique, tu transforme les prophètes en Madame Irma.


piotr a écrit:

En outre, pour comprendre un écrit dans son contexte, on ne considérera pas que le contexte "social" ou "historique", mais le contexte que constitue la Bible dans son ensemble, les résonances internes à cette bibliothèque complexe ; une telle approche est légitime si l'on considère l'usage qui est fait de l'Ecriture par l'Eglise (canonicité) et, au-delà, si dans une démarche de foi on admet qu'elle est Parole de Dieu.

On soumettra donc la raison à la tradition, voire à la doctrine. En quelque sorte, on dit que le Lagarde et Michard est une oeuvre dans son ensemble, commentaires compris et que Marguerite Duras s'explique par Marcel Proust.
piotr a écrit:

En interprétant un texte dans son contexte canonique, on ne se limite pas à chercher à comprendre littéralement sa signification, mais on se posera notamment les questions suivantes :

* Le fait que ce passage soit situé dans ce chapitre et livre de la Bible a-t-il une influence sur ma compréhension ?
* D'autres passages de la Bible imposent-ils, relativisent-ils ou limitent-ils une interprétation de ce passage ?
* Ce passage a-t-il de son côté un impact sur l'interprétation d'autres passages ?


et donc, on est conduit à mettre en relation de confiance des textes qui se contredisent, voir qui se polémiquent en se donnant un mal de chien pour qu'ils aillent dans le même sens et marchent d'un même pied. L'exégèse canonique se pratique depuis des siècles.
piotr a écrit:

L'exégèse canonique n'est pas qu'une lecture "priante" et spirituelle des textes, comme surajoutée à ces textes. C'est à partir de l'exégèse canonique que chaque croyant peut discerner ce que signifie pour lui, aujourd'hui, la Parole de Dieu ou qu'un pasteur peut tenir un discours édifiant.

Au contraire. L'exégèse canonique, est une décision d'institution basée sur l'affirmation proprement doctrinale que les textes bibliques sont faits pour être mis dans une même couverture. Cette démarche est couverte par la théorie de l'inspiration en sous entendant que l'exégèse historico-critique vise à la détruire. Affirmation sans preuve.

Pour savoir ce que tel texte dit pour nous aujourd'hui, il faut d'abord savoir ce que les rédacteurs ont voulu mettre et secondairement ce que les auditeurs de l'époque en comprenaient. ALors, on peut s'interroger si la nécessité qui les faisaient écrire et liree est encore présente pour nous ou si elel a été remplacée par autre chose et quoi.... et comment réoudrons-nous ce nouveau problème.

piotr a écrit:

L'exégèse canonique conserve une base scientifique objective.

la base de départ n'est pas scientifique. Tout montre qu'aucun livre de la Bible n'ets fait pour être mis avec les autres. Même les anciens s'en étaient rendus compte parlant de Thanakh= Torah+ Nebim+ Khetoubim qui distinguent 3 ensemblent qui n'ont rien à voir rien de commun... etc...
piotr a écrit:

piqué sur le site ....

http://fr.wikikto.eu/index.php/Ex%C3%A9g%C3%A8se_canonique


morts aux capitalistes de la pensée ....

buisson ardent!

Merci
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J-P Mouvaux
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 89
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Jeu 12 Juil - 14:23

Code:
L'exégèse canonique conserve une base scientifique objective.

L'exégèse canonique est une lecture et interprétation de la Bible (exégèse) qui considère l'Ecriture sainte non seulement comme oeuvre rédigée par des hommes dans un contexte donné (exégèse historico-critique) mais aussi comme Parole de Dieu, oeuvre inspirée par l'unique auteur qu'est l'Esprit Saint. Cette exégèse assume les découvertes scientifiques mais sans renoncer à l'unité de la collection d'écrits reconnus comme "canoniques" par l'Eglise
Il faudrait préciser de quelle « Eglise » il s’agit.

Quant à la « base scientifique objective » de l’exégèse canonique, je serais moins tranché que « Pharisien libéré ». Les « exégètes canoniques » se documentent sur l’histoire et pratiquent une certaine critique littéraire des textes. Le problème c’est qu’ils sont « bridés » par la nécessité de ne pas enfreindre les règles d’interprétation fixées par l’institution ecclésiastique à laquelle ils appartiennent.

Ceci dit l’institution ecclésiastique dans laquelle se pratique l’exégèse canonique a tout à fait le droit d’utiliser ces textes dans le cadre de sa théologie, mais alors, cette lecture des textes ne peut concerner que les croyants adhérant à l’institution ecclésiastique au service de laquelle l’exégèse canonique travaille.

Je n'aime pas trop non plus les "capitalistes", qu'ils soient de l'argent ou de la pensée ; mais on ne peut pas leur enlever le droit d'exister.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Jeu 12 Juil - 15:20

Wink

Piotr ...lui il a rien dit du tout .... Piotr ...n'a fait qu'aller sur un site catho donc par définition douteux, pervers et .....par définition pas honnête du tout .... Piotr a fait un copier-coller de leur machin et l'a mis tel quel ....Pharisien, lui a rectifié et le ..... je m'étrangle de honte, de douleur, de désespoir .....

lacroix .... oui ....c'est de toi que je parle

affraid

avec tes mauvaises fréquentations

Citation :
Quant à la « base scientifique objective » de l’exégèse canonique, je serais moins tranché que « Pharisien libéré ». Les « exégètes canoniques » se documentent sur l’histoire et pratiquent une certaine critique littéraire des textes. Le problème c’est qu’ils sont « bridés » par la nécessité de ne pas enfreindre les règles d’interprétation fixées par l’institution ecclésiastique à laquelle ils appartiennent.

Ceci dit l’institution ecclésiastique dans laquelle se pratique l’exégèse canonique a tout à fait le droit d’utiliser ces textes dans le cadre de sa théologie, mais alors, cette lecture des textes ne peut concerner que les croyants adhérant à l’institution ecclésiastique au service de laquelle l’exégèse canonique travaille.

les éxégètes ....vite un rituel magique ...vite un peu d'eau bénite .... vite des bougies .....tes éxégètes n'ont d'exégète que le nom car ils ne sont pas bridés mais des malhonnêtes .... des mafieux ....qui ont leur regard fixé sur leurs prébendes et non sur leur pseudo documentation. Non seulement ils sont romains mais ils se déclarent catholiques .... vite ma ptite pilule pour le coeur .....évidement que leur prose est faite pour un usage interne comme leurs vents qui sentent la démagogie



study

manque un smile ...celui qui pleure de désespoir ...... encore heureux que Dieu est miséricordieux



fatigué, très fatigué, épuisé .....

Revenir en haut Aller en bas
Pharisien Libéré

avatar

Nombre de messages : 365
Age : 68
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: exégèse canonique   Jeu 12 Juil - 15:31

J-P Mouvaux a écrit:

Code:

L'exégèse canonique est une lecture et interprétation de la Bible (exégèse) qui considère l'Ecriture sainte non seulement comme oeuvre rédigée par des hommes dans un contexte donné (exégèse historico-critique) mais aussi comme Parole de Dieu, oeuvre inspirée par l'unique auteur qu'est l'Esprit Saint. Cette exégèse assume les découvertes scientifiques mais sans renoncer à l'unité de la collection d'écrits reconnus comme "canoniques" par l'Eglise
Il faudrait préciser de quelle « Eglise » il s’agit.

Je suis en phase avec cela. SI l'exégèse scientifique (historico-critique, narrative, etc...) est valide dans toutes les églises chrétiennes à l'exception des églises fondamentalistes qui récusent toute exégèse scientifique (elles ont été fondées pour cela), l'exégèse canonique restaure la compartimentation confessionnelle.
J-P Mouvaux a écrit:

Quant à la « base scientifique objective » de l’exégèse canonique, je serais moins tranché que « Pharisien libéré ». Les « exégètes canoniques » se documentent sur l’histoire et pratiquent une certaine critique littéraire des textes. Le problème c’est qu’ils sont « bridés » par la nécessité de ne pas enfreindre les règles d’interprétation fixées par l’institution ecclésiastique à laquelle ils appartiennent.

C'est parce qu'ils sont "bridés" que je dis que cela n'a rien de scientifique. Le savoir rend libre. Qu'est-ce donc qu'un savoir limité par la doctrine ou par la hiérarchie ou par.....

Cela n'empêche pas les exégètes canoniques d'être de fabuleux praticiens d el'exégèse narrative, parce que ça, c'est permis.
J-P Mouvaux a écrit:

Ceci dit l’institution ecclésiastique dans laquelle se pratique l’exégèse canonique a tout à fait le droit d’utiliser ces textes dans le cadre de sa théologie, mais alors, cette lecture des textes ne peut concerner que les croyants adhérant à l’institution ecclésiastique au service de laquelle l’exégèse canonique travaille.


Je n'interdis rien. Je typologise. Donc, chaque église peut faire sa soupe vernaculaire et doctrinale. Y'a pas de problème sauf quand elle vend le produit de sa culture comme "universellement et uniquement valable pour tous". Là, elle s'expose à se faire envoyer aux pelotes.

En quelque sorte, il se peut que le franc belge vaille encore quelque chose dans certaines laveries du côté de chez Delhaize quand le monnayeur n'a pas été changé ou parce que le patron cultive la nostalgie et organise le change. Comme le franc français fonctionne encore pour une super vieille photocopieuse couleur dans mon quartier. Mais il n'en reste pas moins que sorti de chez le marchand de journaux, c'est l'euro qui fonctionne. Même si je regretterais le jour où il changera son monnayeur.
J-P Mouvaux a écrit:

Je n'aime pas trop non plus les "capitalistes", qu'ils soient de l'argent ou de la pensée ; mais on ne peut pas leur enlever le droit d'exister.

Exact !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J-P Mouvaux
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 89
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Jeu 12 Juil - 19:54

Code:
sauf quand elle vend le produit de sa culture comme "universellement et uniquement valable pour tous".

Là, oui, c'est là que ça coïnce.

Mais est-il nécessaire de le répéter car je ne vois personne sur ce forum qui ne soit pas d'accord là-dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pharisien Libéré

avatar

Nombre de messages : 365
Age : 68
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: principe   Ven 13 Juil - 10:10

J-P Mouvaux a écrit:

Là, oui, c'est là que ça coïnce.

Mais est-il nécessaire de le répéter car je ne vois personne sur ce forum qui ne soit pas d'accord là-dessus.

C'est un principe que je rappelle. Mohammed Arkoun expliquait que la religion n'était pas intrinsèquement mauvaise mais qu'elle commençait de pourrir dès qu'elle inventait le concept de "vraie religion".

Il disait cela autrement, avec l'élégance qu'on lui connait mais pour les vrais mot de Mohammed Arkoun, je n'arrive pas à me retrouver dans le classement de mes podcasts de "Culture D'Islam" Il faudrait que j'écrive quelque chose dans les propriétés chaque fois que j'en écoute un.

Il faut faire la différence entre universel = valide pour tous et "universel=tourné vers l'un c'est à dire moi".

J'avais un truc sur le "vrai religionnisme".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florence_yvonne
Administrateur fondateur
avatar

Nombre de messages : 1260
Age : 56
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Ven 13 Juil - 11:15

Shri Aurobindo, limites de la religion formelle

La religion se présente sous deux aspects : la vraie religion et le religionisme. La vraie religion est la religion spirituelle, celle qui cherche à vivre en l’esprit, dans ce qui est au-delà de l’intellect, au-delà de l’être esthétique, éthique et pratique de l’homme, et qui essaye d’inspirer et de gouverner tous les éléments de notre être par la lumière et la loi plus hautes de l’esprit. Par contre, le religionisme se retranche derrière une exaltation pieuse et étroite des éléments inférieurs, ou il donne une importance exclusive aux dogmes intellectuels, aux formes et aux cérémonies, à un code moral fixe et rigide, à un système politico-religieux ou socio-religieux".

Le Cycle humain, Buchet-Chastel, p. 271.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pharisien Libéré

avatar

Nombre de messages : 365
Age : 68
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: citation   Ven 13 Juil - 15:29

florence_yvonne a écrit:
Shri Aurobindo, limites de la religion formelle


Le Cycle humain, Buchet-Chastel, p. 271.[/size]

Merci pour la citation. Je cherchais celle-là et une autre de Spinoza, parce que je comptais les mettre dans l'un des articles que m'inspire la lecture de "l'esprit de l'athéisme"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florence_yvonne
Administrateur fondateur
avatar

Nombre de messages : 1260
Age : 56
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Ven 13 Juil - 19:24

spinoza

textes à télécharger
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard C

avatar

Nombre de messages : 223
Age : 79
Localisation : Canada- PQ
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Ven 13 Juil - 19:40

florence_yvonne a écrit:
spinoza

textes à télécharger

Spinoza, Ethique

(En français, trad. E.Saisset, 1842)

Télécharger (354 Ko, formats HTML et RTF)

J'ai téléchargé et les lien ne fonctionnent pas pour moi ?
Richard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florence_yvonne
Administrateur fondateur
avatar

Nombre de messages : 1260
Age : 56
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Ven 13 Juil - 20:04

Richard C a écrit:
florence_yvonne a écrit:
spinoza

textes à télécharger

Spinoza, Ethique

(En français, trad. E.Saisset, 1842)

Télécharger (354 Ko, formats HTML et RTF)

J'ai téléchargé et les lien ne fonctionnent pas pour moi ?
Richard

il faut télécharger le logiciel Adobe (tu as dézippé le document ?)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Richard C

avatar

Nombre de messages : 223
Age : 79
Localisation : Canada- PQ
Date d'inscription : 25/06/2007

MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Sam 14 Juil - 1:23

Merci Florence, c'est fait et je n'avais pas besoin Adobe les fichier sont en html ou rtf

Bonne nuit, Richard
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah-
Invité



MessageSujet: L'originalité de Matthieu   Sam 14 Juil - 16:20

L'originalité de Matthieu ?

Celle d'être écrit par un Juif pour des Juifs - qui connaissent les Écritures, c'est-à-dire, la THORAH la Loi, les NEVIIM les Prohètes, et les KETUVIM les écrits tels que Psaumes, l´Écclésiaste...) en un mot et en francais courant : l'Ancien Testament.

Il faut rentrer dans la pensée hébraique pour pouvoir comprendre cet évangile, sinon il sera interprêté à la lumière de l'occident et non compris...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Sam 14 Juil - 20:12

écrit pour les juifs ... et c'est pourquoi ...ils n'ont pas suivi les évangiles ...tu vas pas expliquer à un voleur comment on vole !!!!


lol!
Revenir en haut Aller en bas
Pharisien Libéré

avatar

Nombre de messages : 365
Age : 68
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Dim 15 Juil - 1:35

Deborah-Esther LIEBER a écrit:
L'originalité de Matthieu ?

Celle d'être écrit par un Juif pour des Juifs -
Il faut rentrer dans la pensée hébraique pour pouvoir comprendre cet évangile, sinon il sera interprêté à la lumière de l'occident et non compris...

Au temps de la rédaction des évangiles, les juifs étaient très hellenisés. Tiens regarde, dans la troupe des apôtres un gars comme André porte un nom grec. Pour donner un nom comme cela à ses giosses, il faut être imprégné de culture hellenistique. C'est un peu comme les gosses qui se nomme Kevin de nos jours.

La "pensée hébraïque" au temps de Jésus est un mythe. : les targooumim en témoignent. A la rigueur pourrait-on parler de pensée araméenne... et encore.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Deborah-
Invité



MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Dim 15 Juil - 12:19



Dernière édition par le Dim 15 Juil - 13:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Pharisien Libéré

avatar

Nombre de messages : 365
Age : 68
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: pensée hébraique   Dim 15 Juil - 12:44

Deborah-Esther LIEBER a écrit:


Je persiste :
Citation :
Il faut rentrer dans la pensée hébraique pour pouvoir comprendre cet évangile,
Matthieu EST un lévite qui sait de quoi il parle - puisque ce sont les Lévites qui ont la mission d'enseigner le peuple.


*D'où tires-tu que Matthieu est un lévite ? Ensuite, les lévites ont le service du temple. en ce qui concerne l'enseignement du peuple, à l'époque où se situe le NT, j'ai de bonnes raisons de penser que (=une importante bibliographie) que tu te mets le doigt dans l'oeil.





Deborah-Esther LIEBER a écrit:

Je me place d'un point de vue biblique - c'est-à-dire spirituel, et non religieux, c'est-à-dire rituel.

Le rituel, c'est à dire la liturgie quotidienne, s'installe par 2 voies :

  • au temps de Jésus, par les esseniens
  • après la destruction du temple par les pharisiens.


A part cela, il est minimal à la période considérée : la visite au temple 3 fois par an avec les sacrifices qui conviennent, les rites de purification en cas de maladie, la fête de Pessah.


Deborah-Esther LIEBER a écrit:

Nous ne pourrons pas nous comprendre si nous ne rejoignons pas l'autre dans son positionnement et ses propres références pour pouvoir saisir ce qu'il dit... C'est je crois l'intérêt d'un forum, non ?

Je ne me situe pas dans un point de vue "croyant" mais dans un point de vue "sachant."


Dernière édition par le Lun 23 Juil - 17:51, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 65
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Mer 18 Juil - 1:47

Citation :
Deborah a écrit:

L'originalité de Matthieu ?

Celle d'être écrit par un Juif pour des Juifs

Saint Jérome
Série VII, fragments divers.
Au pape Damasse, sur la révision du texte des quatres évangiles.
En 584:

- "J'aborde maintenant le Nouveau-Testament qui a été écrit tout entier en grec, à l'exception de l'évangile selon saint Mathieu, qui se servit de la langue hébraïque pour répandre en Judée la parole de Jésus-Christ."

De même saint Irénée avait écrit, vers 180 :
"Ainsi Matthieu publia-t-il chez les Hébreux, dans leur propre langue, une forme écrite d'Évangile..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pharisien Libéré

avatar

Nombre de messages : 365
Age : 68
Localisation : Normandie
Date d'inscription : 03/07/2007

MessageSujet: Matthieu hébreu   Mer 18 Juil - 9:06

Jean a écrit:
Citation :
Deborah a écrit:

L'originalité de Matthieu ?

Celle d'être écrit par un Juif pour des Juifs

Saint Jérome
Série VII, fragments divers.
Au pape Damasse, sur la révision du texte des quatres évangiles.
En 584:

- "J'aborde maintenant le Nouveau-Testament qui a été écrit tout entier en grec, à l'exception de l'évangile selon saint Mathieu, qui se servit de la langue hébraïque pour répandre en Judée la parole de Jésus-Christ."

De même saint Irénée avait écrit, vers 180 :
"Ainsi Matthieu publia-t-il chez les Hébreux, dans leur propre langue, une forme écrite d'Évangile..."

contexte historique des citations

Jérome écrit en 584 à partir de l'histoire ecclésiastique d'Eusèble écrite vers 350. Eusèbe écrit sur la foi de Pappias évêque de Hiérapolis dont 100 pages plus loin il dit qu'il est plus remarquable pour sa piété que pour son intelligence. On voit donc la fiablité du témoin

Eusèbe écrit son histoire ecclésiastique pour montrer que Constantin est un nouveau David destiné à donner l'empire au christianisme. C'est un évêque de Cour ; il écrit donc l'apologie de son souverain, un peu chronologique mais il omet chez le souverain tout ce qui peut être peu chrétien. La façon dont il est devenu seul souverain par exemple et l'usage du poison dans son entourage.




Comment s'écrit l'Histoire ?


On comprend que cette "histoire" à l'époque "témoignage", n'est pas de l'histoire au sens de Duby, Leroy-Ladurie, Braudel, Soboul, Mossé, Vernant, Vidal-Naquet, etc.. les gens qui font l'histoire depuis 60 ans encore que dans ma liste, seule Mossé soit encore vivante parmi ceux qui m'ont formé.

L'histoire confronte les témoignages. Eusèbe compile. Elle vérifie les témoignage, Eusèbe se fie à la réputation de l'informateur. L'histoire cherche des preuves archéologiques et, pour tout dire, jamais la moindre bribe d'un matthieu hébreu n'a été retrouvé.

quel matthieu hébreu ?

Le seul Matthieu en hébreu connu apparaît vers le 12ème siècle, c'est à dire au retour des croisades. C'est le manuscrit "Du Tillet" du nom du crédule qui l'acheta. La trace du document remonte à sa fabrication dans un ghetto (je ne sais plus lequel. L'intuition dirait Venise qui était un ghetto culturel et savant) Nous sommes à l'époque du retour des croisades quand les occidentaux se sentent un grand désir de reliques.

Les juifs, les musulmans et les chrétiens d'orient sentent là un marché et ils décident de le fournir. Source (sur les reliques) le saint et le sacré dans l'antiquité tardive de Peter Brown

Irénée répète ce que dit Jérôme sans examen car il est oriental comme lui. Rappelons qu'Irénée recommande l'inclusion de l'évangile d eJean dans le canon pour que les évangiles soient 4 comme les 4 parties du monde. En quelque sorte, si les égyptiens avaient découvert l'Amérique, l'évangile de Thomas eut pu être intégré au canon du fait des 5 parties du monde !

Surtout, au temps de la rédaction des évangiles, le philosophe le plus estimé, leur Derrida + Foucault réunis, se nomem Philon d'Alexandrie qui, du grec, dit "notre langue"


reception de la théorie
A la date où nous sommes soutenir l'idée d'un Matthieu hébreu est un marqueur théologique du fondamentalisme. Dans le même courant du catholicisme, on parle de Matthieu araméen, ce que l'abbé Laurentin n'eût jamasi supporté pour cause de modernisme. Mais Pierre Grelot, son successeur est passé du Matthieu hébreu au Matthieu araméen.

Il est surprenant que Grelot soutienne cela car il est le fondateur de l'AFCEB, vers 1972, une pseudo syndicat des exégètes scientifiques catholiques, destiné à les défendre contre le Saint-Office par la médiatisation des cas de persécution. En outre, cela ddérive par rapport à ses opinions précédentes. On peut donc penser que des raisons autres que scientifiques le conduisent à soutenir ce point de vue.

Soutienent le Matthieu hébreu les témoins de Jéhovah et les églises fondamentalistes dispensationalistes.

Espérant avoir été utile


Dernière édition par le Mer 18 Juil - 9:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   Mer 18 Juil - 9:25

Citation :
Irénée répète ce que dit Jérôme sans examen car il est oriental comme lui. Rappelons qu'Irénée recommande l'inclusion de l'évangile d eJean dans le canon pour que les évangiles soient 4 comme les 4 parties du monde. En quelque sorte, si les égyptiens avaient découvert l'Amérique, l'évangile de Thomas eut pu être intégré au canon du fait des 5 parties du monde !

et quel dommage que l'évangile selon thomas ....ne fasse pas partie ... mais cela aurait posé problème aux papistes débiles ....bof .... ils nous auraient arrangé les textes ...c'est leur spécialité ....quel dommage .... les homélies auraient été encore plus délirantes .....
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: L'originalité de Matthieu   

Revenir en haut Aller en bas
 
L'originalité de Matthieu
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Evénement: Le Rotary reçoit à Lille le bouddhiste Matthieu Ricard
» Les chemins spirituels petite anthologie des plus beaux textes tibétains - Matthieu Ricard
» Le monde d'un enfant Matthieu 19:13-15
» évangile de Matthieu
» Interview de Matthieu Ricard: "Et si on apprenait à méditer?"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bible au peigne fin :: Les évangiles :: Matthieu-
Sauter vers: