La bible au peigne fin


Un lieu de discution et d'apprentissage de la Bible, ouvert à tous les courants de pensée
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Auteur et destinataire ne sont ceux à qui l'on pense

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Auteur et destinataire ne sont ceux à qui l'on pense   Jeu 22 Jan - 2:15

Rappel du premier message :

Dans l'Antiquité, on était moins sensible qu'aujourd'hui à la notion de propriété intellectuelle. Si on faisait partie d'une école de pensée, on signait du nom de son chef de file. Parfois les disciples d'un maître écrivaient en son nom s'ils estimaient que leur texte représentait bien le mode de pensée de leur chef. On parle de pseudépigraphie.

Dans la Bible hébraïque, cela apparaît assez nettement dans le livre d'Esaïe. On repère sans difficulté au moins TROIS rédacteurs (chap. 1 à 39, 40 à 55, 56 à 63). On retrouve cet élément chez beaucoup d'auteurs classiques et aujourd'hui rares sont ceux qui admettent que Homère a composé l'Iliade et l'Odyssée. Derrière ce nom, les savants discernent plusieurs auteurs et époques.

Il en a été de même avec Paul. Ses disciples et tous ceux qui se réclamaient de luiront voulu faire entendre sa voix après sa mort, et la lettre à Tite en est un bon exemple. Les spécialistes admettent (ils sont 90 % à le penser) que Paul n'en est pas l'auteur. Voici quelques arguments:

Citation :
Tt 1:1-Paul, serviteur de Dieu, apôtre de Jésus-Christ pour amener les élus de Dieu à la foi et à la connaissance de la vérité ordonnée à la piété,

Tt 1:2-dans l'espérance de la vie éternelle promise avant tous les siècles par le Dieu qui ne ment pas

Tt 1:3-et qui, aux temps marqués, a manifesté sa parole par une proclamation dont un ordre de Dieu notre Sauveur m'a confié la charge,

Tt 1:4-à Tite mon véritable enfant en notre foi commune, grâce et paix de par Dieu le Père et le Christ Jésus notre Sauveur.
Que voilà grand formalisme... pour s'adresser à un ami et collaborateur.

Citation :
Tt 1:5-Si je t'ai laissé en Crète, c'est pour y achever l'organisation et pour établir dans chaque ville des presbytres, conformément à mes instructions.
Paul n'est pas allé en Crète. Tout au plus y a-t-il brièvement fait halte en allant à Rome et Tite n'est alors pas mentionné comme un des compagnons laissé sur cette île pour une évangélisation.

Citation :
Tt 1:7-L'épiscope, en effet, en sa qualité d'intendant de Dieu, doit être irréprochable : ni arrogant, ni coléreux, ni buveur, ni batailleur, ni avide de gains déshonnêtes,
L'Eglise ne paraît pas encore aussi structurée, à l'époque de Paul.

Citation :
Tt 1:10-Nombreux sont en effet les esprits rebelles, les vains discoureurs, les séducteurs, surtout chez les circoncis.
Ce moralisme ne correspond pas à Paul qui prêche l'amour et le pardon.

Citation :
Tt 1:12-L'un d'entre eux, leur propre prophète, a dit : " Crétois : perpétuels menteurs, mauvaises bêtes, ventres paresseux. "
On est bien loin du «il n'y a ni Juifs, ni Grecs, ni circoncis, ni...»

Citation :
Tt 1:15-Tout est pur pour les purs. Mais pour ceux qui sont souillés et qui n'ont pas la foi, rien n'est pur. Leur esprit même et leur conscience sont souillés.

Tt 1:16-Ils font profession de connaître Dieu, mais, par leur conduite, ils le renient : être abominables, rebelles, incapables d'aucun bien.
Paul a toujours a prêché la rémission des péchés et l'amour de Dieu. On est bien loin de l'Epître aux Romains, qui est pourtant sensée avoir été écrite quelques années auparavant seulement.

Citation :
Tt 2:9-Que les esclaves soient soumis en tout à leurs maîtres, cherchant à leur donner satisfaction, évitant de les contredire,
Dans l'épître à Philémon Paul tient un tout autre discours. L'esclave est un frère...

Citation :
Tt 2:13-attendant la bienheureuse espérance et l'Apparition de la gloire de notre grand Dieu et Sauveur, le Christ Jésus
Détail capital qui suffit à elle-même à rejeter la paternité paulinienne de cette lettre. Paul n'a jamais dit que Jésus était Dieu. Cette notion ne s'est imposée parmi les Chrétiens qu'à partir de 75, bien après la mort de l'Apôtre.

Citation :
Tt 3:12-Lorsque je t'aurai envoyé Artémas ou Tychique, hâte-toi de me rejoindre à Nicopolis. C'est là que j'ai décidé de passer l'hiver.

Tt 3:13-Prends toutes dispositions pour le voyage du juriste Zénas et d'Apollos, afin qu'ils ne manquent de rien.
Ces détails ne coïncident en rien de ce que nous savons des voyages de Paul, notamment au travers du livre des Actes.

Une Eglise aussi organisée s'est présentée sous cette forme vers l'an 90. On peut se demander si Tite lui-même aurait pu lire ce document. study Question

=> Je crois qu'on peut lire ce texte comme étant le témoignage d'un courant religieux, le Christianisme, qui est encore fragile et qui est miné par des divisions internes. Des adhérents au courant paulinien ont cherché à se servir de la personnalité de l'apôtre, de son aura, de son charisme, pour rappeler des points importants et pour centrer le mouvement autour de leur mode de pensée. C'est là où, à mon avis réside l'intérêt de la lettre.

scratch Une remarque encore: A noter encore le point de vue très antiféministe de cette «Lettre à Tite»:

Citation :
Tt 2:3-Que pareillement les femmes âgées aient le comportement qui sied à des saintes : ni médisantes, ni adonnées au vin, mais de bon conseil ;

Tt 2:4-ainsi elles apprendront aux jeunes femmes à aimer leur mari et leurs enfants,

Tt 2:5-à être réservées, chastes, femmes d'intérieur, bonnes, soumises à leur mari, en sorte que la parole de Dieu ne soit pas blasphémée.
Et pourtant Paul a montré, dans un texte unanimement reconnu de sa plume, que son point de vue n'est pas aussi misogyne:

Citation :
1Co 11:4-Tout homme qui prie ou prophétise le chef couvert fait affront à son chef.

1Co 11:5-Toute femme qui prie ou prophétise le chef découvert fait affront à son chef...
La femme peut prophétiser comme l'homme... même si elle doit y mettre les formes ! Les versets 1 Co 14: 34-35 sur les femmes qui doivent se taire sont, selon des indices concordants (entre autres le fait que dans les manuscrits les plus anciens leur place varie) des «retouches» ultérieures à cette Epître aux Corinthiens. Si on a parfois signé à la place de Paul, on ne s'est pas gêné à d'autres moments et endroits de «reprendre» son texte !


Dernière édition par Pierre le Lun 21 Sep - 0:57, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

AuteurMessage
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Auteur et destinataire ne sont ceux à qui l'on pense   Sam 14 Fév - 18:29

Jézabel a écrit:
Pierre a écrit:
Jézabel a écrit:
S'il fallait retirer du canon tous les textes écrits par des inconnus, on n'y trouverait plus grand chose...

Elle peut être née de la plume d'un inconnu et avoir de la valeur. L'épître aux Hébreux en est un bon exemple.

Et les Evangiles aussi...

Je répète ma question: que dire de cette Epître à Tite ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Auteur et destinataire ne sont ceux à qui l'on pense
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» "Nombreux sont ceux qui, se croyant des dieux, pensent ne pas avoir besoin d’autres racines ni d’autres sources qu’eux-mêmes"
» Ceux qui ont tout quitté pour suivre Jésus
» Les "pirates" du cinéma sur internet sont aussi les plus gros clients du cinéma.
» Quels sont ceux pour lesquels nous devons prier
» Y-A-T'IL DES ENFANTS DE DIEU QUI ECHAPPENT A LA REPRIMANDE DU PERE?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bible au peigne fin :: Les Épîtres de saint Paul :: L’épître à Tite-
Sauter vers: