La bible au peigne fin


Un lieu de discution et d'apprentissage de la Bible, ouvert à tous les courants de pensée
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Lun 30 Mar - 22:15



Wink Pauvre Jésus ! Tu as été bien mal servi par tes disciples. Toi, l'idéaliste, le pur, tu venais pour réformer ta religion, le judaïsme. On ne t'a guère écouté. Pire, ce sont les tiens qui se sont débarrassés de toi en cherchant à faire porter le chapeau au méchant occupant romain.

Sad Te voilà crucifié, mon pauvre ami, au cours d'une rafle, avec un à ta gauche et un à ta droite. Dans l'indifférence complète, tellement complète qu'on ne trouve plus trace de tout cela dans l'histoire romaine.

rosejaune Quelque chose se passe trois jours après. Alors là enfin, tes disciples «se bougent»... mais pas dans la même direction. Les voilà en discussion, en polémique, prêts à se dire tout et son contraire. A s'affronter violemment.

jocolor Survient un certain Paul, un idéaliste lui aussi, qui s'entiche de l'idée de répandre ton message par-delà le judaïsme. Quelques décennies plus tard te voilà devenu le Dieu d'une religion nouvelle... à côté du Père céleste et d'une troisième force, le Saint Esprit qu'on ajoute pour faire bonne mesure.

drunken Tes disciples de disciples de disciples persévèrent au cours des siècles. Ils font des adeptes, certes, mais après coup ils en rajoutent sur leurs souffrances, tellement qu'on ne croit plus à rien. Y en a qui se retournent dans leurs tombes, avec les os que les lions n'ont pas bouffés !

buisson ardent! Les siècles passent et tes disciples de disciples de disciples de disciples de disciples veulent en faire toujours plus, quitte à forcer la main de convertis pas toujours très enthousiastes. Ceux-là, ils ne sont vraiment pas sympas ! Drôles d'ambassadeurs de ta cause.

affraid Mais entre eux, tes disciples de disciples de disciples de disciples de disciples de disciples, ne sont pas toujours cool non plus. Bûchers, guerres, tout ça en ton nom alors que tu n'en demandais pas tant.

Embarassed Et te voilà à nouveau en accusé, prêt à être crucifié à nouveau, accusé de tous les maux du genre humain. A les entendre, tes détracteurs te trouvent pire que MM Hitler, Staline, Pol Pot ou autre Mao, qui pourtant n'étaient pas des enfants de choeur.

flreurrose Tu avais eu beaucoup de partisans acharnés. Et maintenant c'est le contraire. Il y a des gens qui écrivent dans un forum en s'ingéniant à dire que tes idées, c'est n'importe quoi. Ces gens-là sont prêts à accepter n'importe quelle théorie, même la plus bizarroïde ou la plus compliquée, pourvu qu'elle te soit défavorable. Qu'elle tourne en bourrique ta pensée. Quitte à paraître elle-même complètement ridicule sous des airs faussement savants. Ces gens-là, qui se réclament parfois d'une reine de l'Ancien Testament qui n'a pas laissé un souvenir illuminé par la charité et la bonté, ils te font dire des paroles que tu n'as jamais prononcées, défendre des positions qui ont été celles de tes disciples, plus ou moins lointains. Mais jamais ils n'essayent de considérer les faits objectivement. Sans doute ont-ils des problèmes à régler, mais pourquoi sur toi ? Désolé, mais moi non plus je ne peux pas t'aider à le comprendre.

study Tu avais bien eu quelques potes, appelés Marc, Matthieu, Luc, Jean, et quelques autres qui ont essayé du mieux qu'ils ont pu, de dire ce qu'ils savent de toi. Mais qui s'intéresse à eux ? Qui a envie de les lire, sans préjugés.

Neutral Trouveras-tu dans ce forum des gens qui les liront et qui essayeront de te comprendre ? Te comprendre vraiment, dans ce que tu as voulu dire ? Car après tout, que voulais-tu dire ? Mais je délire, car dans ce forum, dans le fond, qui s'en soucie vraiment ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 37
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Lun 30 Mar - 23:04

Pierre a écrit:
jocolor Survient un certain Paul, un idéaliste lui aussi, qui s'entiche de l'idée de répandre ton message par-delà le judaïsme. Quelques décennies plus tard te voilà devenu le Dieu d'une religion nouvelle... à côté du Père céleste et d'une troisième force, le Saint Esprit qu'on ajoute pour faire bonne mesure.

Pourquoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Lun 30 Mar - 23:20

Jézabel a écrit:
Pierre a écrit:
jocolor Survient un certain Paul, un idéaliste lui aussi, qui s'entiche de l'idée de répandre ton message par-delà le judaïsme. Quelques décennies plus tard te voilà devenu le Dieu d'une religion nouvelle... à côté du Père céleste et d'une troisième force, le Saint Esprit qu'on ajoute pour faire bonne mesure.

Pourquoi ?
Parce que si Jésus n'est pas un Dieu, est-ce qu'on va perdre son temps à réfléchir sur son message ? Un homme n'est pas assez intelligent pour dire tout ça, non ?

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 37
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Lun 30 Mar - 23:59

Ah... Donc Paul était un escroc ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J-P Mouvaux
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 90
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 1:52

Code:
si Jésus n'est pas un Dieu, est-ce qu'on va perdre son temps à réfléchir sur son message ?

Ce n'est pas le fait qu'on le traite de "Dieu" qui fait la valeur de son message ; c'est la force de ce message en lui-même qui a bouleversé l'histoire de l'humanité.

Ce message transmis-trahi par l'institution ecclésiastique chrétienne.

Code:
Un homme n'est pas assez intelligent pour dire tout ça, non ?


Et pourquoi donc ? Jésus est un homme ; et pourquoi le traiter de "Dieu" ; pourquoi pas le traiter "d'élohim" ou de tout autre nom inventé par les hommes religieux ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 66
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 9:31

Citation :
Trouveras-tu dans ce forum des gens qui les liront et qui essayeront de te comprendre ? Te comprendre vraiment, dans ce que tu as voulu dire ? Car après tout, que voulais-tu dire ? Mais je délire, car dans ce forum, dans le fond, qui s'en soucie vraiment ?

Very Happy Certainement pas moi!

Si nous parlons histoire, vérité historique je veux bien.
Sil est question de prosélytisme religieux ou philosophique, je me contente de ma propre vision sans me référer aux conseils d'un quelconque personnage.

La vision idéaliste de Pierre et de JPM participe à la continuité d'évangélisation des peuples sous-développés, à l'exploitation de la crédulité...

"Ceux qui croient sans examen tout ce qu'on leur débite ressemblent à ces malheureux dont les charlatans font leur proie...
Ils disent communément:"N'examinez point, croyez seulement, votre foi vous sauvera"; et encore:"La sagesse de cette vie est un mal et la folie est un bien".
(Celse )


Edité pour ajouter:
Sur la page d'accueil il es écrit:
"Un lieu de discution (discussion) et d'apprentissage de la Bible, ouvert à tous les courants de pensée"
Si la critique rationaliste n'est pas admise, il faut préciser: "Sauf aux Athées ou à ceux qui refusent les raisonnements contraires aux notres".


Dernière édition par Jean le Mar 31 Mar - 12:24, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 9:49

et oui Jean ... comme le monde aurait été autre sans ce dieu qui est prétexte à tous ces massacres en son nom !
Revenir en haut Aller en bas
Jean
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 66
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 11:33

piotr a écrit:
et oui Jean ... comme le monde aurait été autre sans ce dieu ...!
Je ne le pense pas.
Personne ne refera le monde, mais si on peut éliminer le parasitisme religieux, certains ne s'en porteront pas plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J-P Mouvaux
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 90
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 13:48

Code:
La vision idéaliste de Pierre et de JPM participe à la continuité d'évangélisation des peuples sous-développés, à l'exploitation de la crédulité...

J’ai beaucoup d’estime pour Pierre, mais je suis surpris, jean, que tu n’aies pas encore remarqué que mes analyses se basent sur une conception qui est celle du « matérialisme historique » marxiste.

Et sais-tu que je suis d’accord avec toi pour souhaiter l’élimination du « parasitisme religieux » ?

Il y a longtemps que je pense que la suite logique du christianisme est la sortie des religions, même si les autorités cléricales ont su, jusqu’ici, utiliser le message chrétien pour asseoir leur pouvoir.

Tu sais, malgré mon âge avancé, je suis toujours en évolution dans mes idées sur cette question du, ou des dieux ; tu as du remarquer ma persistance à me dire « athée ». Et je suis maintenant bien persuadé que le concept de « nature » est bien plus satisfaisant pour « lire » notre univers que celui de « dieu » ; et qu’une « rationalité » (à condition qu’elle n’exclut pas la « poésie », « l’esthétique ») est une lampe bien plus éclairante que la croyance religieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 37
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 15:24

Vous en êtes toujours à cette absurde idée voltairienne selon laquelle il n'y a pas de religieux sincères.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 66
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 15:55

Jézabel a écrit:
Vous en êtes toujours à cette absurde idée voltairienne selon laquelle il n'y a pas de religieux sincères.

Nous n'avons jamais affirmé cela.
Nous n'avons pas une idée manichéenne "tout blanc ou tout noir"

Voltaire critiquait les idées, les dogmes contraires aux respect, à la dignité à la liberté des hommes qui pouvaient être de n'importe quel système de croyance.
Nous critiquons une hiérarchie qui s'impose comme l'unique système qui doit gérer les consciences.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 37
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 17:56

Jean a écrit:
Jézabel a écrit:
Vous en êtes toujours à cette absurde idée voltairienne selon laquelle il n'y a pas de religieux sincères.

Nous n'avons jamais affirmé cela.

Ah oui ?

Pierre a écrit:
Parce que si Jésus n'est pas un Dieu, est-ce qu'on va perdre son temps à réfléchir sur son message ? Un homme n'est pas assez intelligent pour dire tout ça, non ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J-P Mouvaux
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 90
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 18:55

Jean et Pierre sont deux personnes différentes ; et Jean-Pierre en est encore une autre.

Ne mélangez pas les carottes et les choux svp Jézabel.

Nous avons chacun nos opinions, qui diffèrent plus ou moins, et que nous confrontons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 37
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 19:39

Pourquoi Jean emploie-t-il un "nous" s'il ne fait pas sienne l'opinion de Pierre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 20:27

J-P Mouvaux a écrit:
Ce n'est pas le fait qu'on le traite de "Dieu" qui fait la valeur de son message ; c'est la force de ce message en lui-même qui a bouleversé l'histoire de l'humanité.
C'est exactement le point de vue que je défends. Allez lire, par exemple, Matthieu chapitre 6 (cliquer ici) Ces affirmations sont-elles celles d'un être malfaisant et/ou descendu directement du ciel sous une forme divine ? Ne sont-elles pas plutôt celles d'un maître de sagesse ? Et ces affirmations, sont-elles véritablement inacceptables ? Faut-il obligatoirement être chrétien pour y souscrire ?

J-P Mouvaux a écrit:
Ce message transmis-trahi par l'institution ecclésiastique chrétienne.
Le message c'est une chose, la manière de le transmettre et de le vivre, c'est autre chose...

J.-P. Mouvaux a écrit:
Et pourquoi donc ? Jésus est un homme ; et pourquoi le traiter de "Dieu" ; pourquoi pas le traiter "d'élohim" ou de tout autre nom inventé par les hommes religieux ?
Effectivement. Qu'est-ce qui est le plus important ? Le titre accordé à Jésus - rappelons que la définition de sa divinité ne s'est imposée qu'au IVe siècle - ou ce qu'il a réellement dit ?


Dernière édition par Pierre le Lun 21 Sep - 1:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Modérateur
avatar

Nombre de messages : 297
Age : 66
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 20:50

Jézabel a écrit:
Pourquoi Jean emploie-t-il un "nous" s'il ne fait pas sienne l'opinion de Pierre ?

C'est pour faire chic king

Il n'y avait pas de citation, alors comme tu disais "vous", ne sachant à qui tu t'adressais, j'ai répondu avec le pluriel de Majesté lol!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 21:54


On veut bien répondre à ma question et me montrer en quoi le message de Jésus est scandaleux, montrueux, et qu'il appelle au meurtre (j'avais donné l'exemple de Matthieu chapitre 6 ? SVP bom (Cliquer ici pour lire le texte de Matthieu). Ce Jésus, il émet des idées délirantes. C'est un dingue à enfermer tout de suite... Ce prédicateur aux cheveux longs, il aurait mieux fait de jouer franc jeu et d'écouter Barabas (cf image) ! Au moins il aurait été honnête !


Franchement... parler de justice authentique, de sincérité dans la prière comme dans la vie de tous les jours, de pardon... que voilà des idées dangereuses, immondes et subversives, non ? affraid Tout le monde sait ça ! A combattre avec la dernière énergie, par tous les moyens, même les plus douteux. Nécessité ne fait-elle pas loi ?


Ce sont bien des idées d'un dieu (pardon), d'un être céleste... enfin de quelqu'un venu du ciel, en somme un extraterrestre comme lui, non ? cheers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 37
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 23:02

Pierre a écrit:
J-P Mouvaux a écrit:
Ce n'est pas le fait qu'on le traite de "Dieu" qui fait la valeur de son message ; c'est la force de ce message en lui-même qui a bouleversé l'histoire de l'humanité.
C'est exactement le point de vue que je défends. Allez lire, par exemple, Matthieu chapitre 6 (cliquer ici) Ces affirmations sont-elles celles d'un être malfaisant et/ou descendu directement du ciel sous une forme divine ? Ne sont-elles pas plutôt celles d'un maître de sagesse ? Et ces affirmations, sont-elles véritablement inacceptables ? Faut-il obligatoirement être chrétien pour y souscrire ?
C'est une mixture des prophètes biblique et des philosophes grecs.

Citation :
Effectivement. Qu'est-ce qui est le plus important ? Le titre accordé à Jésus - rappelons que la définition de sa divinité ne s'est imposée qu'au IVe siècle - ou ce qu'il a réellement dit ? Bienvenueceztoi
C'est faux : il est divin dès les Epîtres :

Col 1.15 Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.
1.16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.
1.17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.
1.18 Il est la tête du corps de l'Église; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier.
1.19 Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui;
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 37
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mar 31 Mar - 23:04

Pierre a écrit:
Ce Jésus, il émet des idées délirantes. C'est un dingue à enfermer tout de suite...

Les contradictions de son discours proviennent du fait qu'il est créé de toutes pièces et que des tas de prêcheurs lui ont fait dire ce qu'ils voulaient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mer 1 Avr - 0:24

Jézabel a écrit:
C'est une mixture des prophètes biblique et des philosophes grecs.
... et cette mixture est tellement nulle qu'il ne mérite que ça ! Après tout, il l'a bien cherché pour son petit dos ! S'il était si intelligent que ça, il devait savoir les risques qu'il prenait. Ou alors il était sérieusement illuminé !



Le fouet romain pour la flagellation

Par conséquent il devait être traité ainsi. Il devait payer pour ses idées ! ...


... car c'est visiblement ce que son message vous inspire, de la haine envers lui, à lire toute la rancoeur de vos remarques ! Non mais, parler de l'amour du prochain, dire que Dieu est bon, c'est criminel, horrible et il n'a que ce qu'il mérite ! Et vous avez bien raison d'être ravie qu'il ait subi ça, non ? Bon je sais, l'image est tirée du film de Gibson, un long-métrage très orienté et bourré d'erreurs, mais pour cette séquence, Gibson paraît être dans le vrai... Donc vous avez ce que vous voulez pour lui !

Jézabel a écrit:
Pierre a écrit:
Effectivement. Qu'est-ce qui est le plus important ? Le titre accordé à Jésus - rappelons que la définition de sa divinité ne s'est imposée qu'au IVe siècle - ou ce qu'il a réellement dit ?
C'est faux : il est divin dès les Epîtres :

Col 1.15 Il est l'image du Dieu invisible, le premier-né de toute la création.
1.16 Car en lui ont été créées toutes les choses qui sont dans les cieux et sur la terre, les visibles et les invisibles, trônes, dignités, dominations, autorités. Tout a été créé par lui et pour lui.
1.17 Il est avant toutes choses, et toutes choses subsistent en lui.
1.18 Il est la tête du corps de l'Église; il est le commencement, le premier-né d'entre les morts, afin d'être en tout le premier.
1.19 Car Dieu a voulu que toute plénitude habitât en lui;
...sauf que, le passage en question, si ce n'est pas la lettre tout entière (on peut débattre d'un éventuel ajout) n'est ni de la première génération apostolique ni de la deuxième. C'est ce que disent l'écrasante majorité des théologiens. Comme j'ai essayé de le dire en donnant des arguments dans divers messages, la divinisation de Jésus ne s'est imposée que peu à peu. L'idée ne vous plaît pas, je le sais, et vous avez votre chronologie à vous ! Le problème, c'est que je n'ai vu aucun travail universitaire, documenté et reconnu par ses pairs (chrétiens ou non, peu importe) défendre les mêmes positions que vous. Mais j'oubliais que vous prétendez être plus compétente que la large majorité des spécialistes. En d'autres occasions vous l'avez d'ailleurs prétendu. Je me fais d'ailleurs un plaisir de vous laisser la responsabilité de cette prise de position.... Mais laissons donc ce sujet... Alors oui, combattez les idées de Jésus. Allez au bout de votre raisonnement. Courage !



Toujours la vision de Gibson, toujours contestable à beaucoup d'égards,
mais son film peut quand même, à certains moments, nous donner une idée de ce qu'a dû être la passion de Jésus,
quelque chose de pas très beau à voir...


Mon délire vous agace ? Nous progressons ! OUF ! Tant mieux !

Car vous saisissez sans doute enfin - je ne vais pas faire affront à votre intelligence - ce que j'essaie de vous faire comprendre: il y a une différence énorme entre les idées proférées par Jésus quand on prend la peine d'en prendre connaissance sans a priori - à moins que vous les trouvez décidément criminelles ? Dans ce cas, il mérite le châtiment subi -, des idées que nous pouvons appréhender au travers des Evangiles... et ce que peuvent en avoir fait certains Chrétiens (en vrac et pas au complet: l'Inquisition, les Croisés, les Conquistadores, certains missionnaires...)

study Si par hasard, dans le message de Jésus, vous trouvez quelque chose de valable, je suis intéressé à savoir quels textes vous semblent dignes d'intérêt... J'ose espérer qu'il y en a...


Dernière édition par Pierre le Lun 21 Sep - 1:55, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J-P Mouvaux
Co-Admin
avatar

Nombre de messages : 1107
Age : 90
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mer 1 Avr - 0:42

Code:
C'est (le message chrétien) une mixture des prophètes biblique et des philosophes grecs.

Au lieu de « mixture », disons « synthèse », et c’est tout à fait ça ; en y ajoutant des éléments des diverses mythologies : égyptienne et orientales.

Et c’est bien ça, à mon avis, qui fait la force de ce message.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mer 1 Avr - 0:43

Jézabel a écrit:
Pierre a écrit:
Ce Jésus, il émet des idées délirantes. C'est un dingue à enfermer tout de suite...

Les contradictions de son discours proviennent du fait qu'il est créé de toutes pièces et que des tas de prêcheurs lui ont fait dire ce qu'ils voulaient.
Jésus créé de toutes pièces ? Question
jeanbaptiste Les opposants - de l'époque et après - à ses idées auraient rêvé de pouvoir prouver qu'il n'a pas existé. C'est étrange, ils y ont renoncé... Ils ont préféré contester son enseignement !

jeanbaptiste Et quand bien même Jésus n'aurait pas existé, ou ce qu'on lui attribue serait fortement exagéré, est-ce une raison pour démolir tout le message qu'on lui attribue ? A vos yeux, sans doute oui, car l'idée d'un Dieu bon, de l'amour et du respect du prochain semble vous révulser profondément. Vous avez sans doute raison, j'ai certainement des idées de baba cool attardé, avec une bonne dose de délire, pour m'intéresser à cette théologie sulfureuse...

study A moins que vous pensiez que dans le message de Jésus, il y a quelque chose de valable à retirer, comme, par exemple...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Pierre

avatar

Nombre de messages : 435
Age : 57
Date d'inscription : 05/01/2009

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mer 1 Avr - 0:45

J-P Mouvaux a écrit:
Code:
C'est (le message chrétien) une mixture des prophètes biblique et des philosophes grecs.

Au lieu de « mixture », disons « synthèse », et c’est tout à fait ça ; en y ajoutant des éléments des diverses mythologies : égyptienne et orientales.

Et c’est bien ça, à mon avis, qui fait la force de ce message.
Question Son message est fort. Nous sommes d'accord. Mais il n'y a rien qui vient spécifiquement de lui ? Il n'était pas capable d'avoir, disons, au moins une ou deux idées personnelles ? Tu le crois vraiment Jean-Pierre ? Venant de toi, je pense que cette fois-ci ta formulation trahit - au moins en partie - ta pensée.

scratch OK, il vivait dans son temps, il était sans doute plus cultivé qu'on se l'imagine, mais il pouvait quand même énoncer des idées nouvelles ou relativement originales, non ? A moins, comme l'entendent certains (pas toi Jean-Pierre, je le précise !) d'en faire un idiot, prêt à reprendre n'importe quelle idée tant qu'elle a du succès, ou de voir dans les évangélistes des inventeurs - qui cachent mal leur caractère de médiocres compilateurs - du Christianisme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 37
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mer 1 Avr - 15:17

Pierre a écrit:
Jézabel a écrit:
Pierre a écrit:
Ce Jésus, il émet des idées délirantes. C'est un dingue à enfermer tout de suite...

Les contradictions de son discours proviennent du fait qu'il est créé de toutes pièces et que des tas de prêcheurs lui ont fait dire ce qu'ils voulaient.
Jésus créé de toutes pièces ? Question
jeanbaptiste Les opposants - de l'époque et après - à ses idées auraient rêvé de pouvoir prouver qu'il n'a pas existé. C'est étrange, ils y ont renoncé... Ils ont préféré contester son enseignement !
Erreur : Porphyre a écrit un ouvrage dans ce sens. La possession de cet ouvrage fut punie de mort par le code Justinien.

Les Juifs ont préféré écrire qu'il était le fils d'une prostituée plutôt que de se poser la question.

A l'époque, on ne faisait pas beaucoup d'études sur l'origine des religions. Evhémère avait postulé que les dieux étaient des hommes divinisés, idée reprise par les apologistes chrétiens. Or plus personne ne croit cela aujourd'hui. Il n'y a donc aucune raison de garder Jésus comme homme divinisé.

Citation :
jeanbaptiste Et quand bien même Jésus n'aurait pas existé, ou ce qu'on lui attribue serait fortement exagéré, est-ce une raison pour démolir tout le message qu'on lui attribue ?
Ce message est surtout constitué de haine du judaïsme, d'organisation de l'Eglise, et de preuves de la divinité de Jésus.

Citation :
A vos yeux, sans doute oui, car l'idée d'un Dieu bon, de l'amour et du respect du prochain semble vous révulser profondément. Vous avez sans doute raison, j'ai certainement des idées de baba cool attardé, avec une bonne dose de délire, pour m'intéresser à cette théologie sulfureuse...
En réalité, vous adhérez au christianisme pour pouvoir vous proclamer meilleur qu'autrui du seul fait que vous avez le mot "amour" à la bouche.

Et dans les faits, vous êtes haineux de ceux qui ne pensent pas comme vous. La preuve en est que vous osez écrire que l'idée d'un dieu bon me révulse comme si je voulais prêcher la haine.

N'ayant pas assez de vertu, vous salissez autrui pour vous croiree vertueux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jézabel

avatar

Nombre de messages : 444
Age : 37
Date d'inscription : 31/03/2008

MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   Mer 1 Avr - 15:44

Pierre a écrit:
Jézabel a écrit:
C'est une mixture des prophètes biblique et des philosophes grecs.
... et cette mixture est tellement nulle qu'il ne mérite que ça ! Après tout, il l'a bien cherché pour son petit dos ! S'il était si intelligent que ça, il devait savoir les risques qu'il prenait. Ou alors il était sérieusement illuminé !

Le fouet romain pour la flagellation

Par conséquent il devait être traité ainsi. Il devait payer pour ses idées ! ...

Les coups de fouet viennent d'Isaïe 50.6 : "J'ai livré mon dos à ceux qui me frappaient, Et mes joues à ceux qui m'arrachaient la barbe; Je n'ai pas dérobé mon visage Aux ignominies et aux crachats."

Citation :
... car c'est visiblement ce que son message vous inspire, de la haine envers lui, à lire toute la rancoeur de vos remarques ! Non mais, parler de l'amour du prochain, dire que Dieu est bon, c'est criminel, horrible et il n'a que ce qu'il mérite ! Et vous avez bien raison d'être ravie qu'il ait subi ça, non ? Bon je sais, l'image est tirée du film de Gibson, un long-métrage très orienté et bourré d'erreurs, mais pour cette séquence, Gibson paraît être dans le vrai... Donc vous avez ce que vous voulez pour lui !
Vous débloquez complètement : un personnage imaginaire ne peut rien subir.

C'est vous qui avez de la rancoeur car vous avez entassé des informations dont vous vous apercevez qu'elles ne valent rien.

Citation :
...sauf que, le passage en question, si ce n'est pas la lettre tout entière (on peut débattre d'un éventuel ajout) n'est ni de la première génération apostolique ni de la deuxième. C'est ce que disent l'écrasante majorité des théologiens.

Les théologiens ne peuvent pas dire des choses contraires aux dogmes, ce qui limite la valeur de leurs études.
Les Epîtres sont du IIème siècle pour la simple raison qu'on ne pouvait prêcher la fin du monde au Ier siècle.

Citation :
Comme j'ai essayé de le dire en donnant des arguments dans divers messages, la divinisation de Jésus ne s'est imposée que peu à peu. L'idée ne vous plaît pas, je le sais, et vous avez votre chronologie à vous ! Le problème, c'est que je n'ai vu aucun travail universitaire, documenté et reconnu par ses pairs (chrétiens ou non, peu importe) défendre les mêmes positions que vous. Mais j'oubliais que vous prétendez être plus compétente que la large majorité des spécialistes.
Justement : vous ne donnez pas d'autres arguments que "c'est vrai parce que les théologiens le disent".

Et moi je vous dis qu'aucun prophète ne pouvait annoncer l'imminence de la fin du monde au Ier siècle pour la simple raison que les Juifs croyaient le Temple bâti pour l'éternité sur la foi d'Ezéchiel.

Et vous universitaires reconnaissant eux-mêmes que les Epitres sont antérieures aux Evangiles, et Marc antérieur à Luc, l'ordre de rédaction va dans le sens d'une humanisation d'un dieu et non dans le sens de la divinisation d'un humain.

Citation :
En d'autres occasions vous l'avez d'ailleurs prétendu. Je me fais d'ailleurs un plaisir de vous laisser la responsabilité de cette prise de position.... Mais laissons donc ce sujet... Alors oui, combattez les idées de Jésus. Allez au bout de votre raisonnement. Courage !
Vous êtes tombé sur la tête : il n'y a pas d'iées de Jésus car il n'y a pas eu de Jésus. Pour le reste, c'est une synthèse plus ou moins réussie d'un tas de philosophies antérieures. "Il n'y a rien de nouveau sous le soleil."

Citation :
Car vous saisissez sans doute enfin - je ne vais pas faire affront à votre intelligence - ce que j'essaie de vous faire comprendre: il y a une différence énorme entre les idées proférées par Jésus quand on prend la peine d'en prendre connaissance sans a priori - à moins que vous les trouvez décidément criminelles ?
Luc 19.27 Au reste, amenez ici mes ennemis, qui n'ont pas voulu que je régnasse sur eux, et tuez-les en ma présence.

Ce n'est pas préciément de la tolérance. Mais vous ne trouvez sans doute pas cela criminel.

Citation :
Dans ce cas, il mérite le châtiment subi -, des idées que nous pouvons appréhender au travers des Evangiles...
Il ne mérite pas pas de châtiment puisqu'il est innocent.
Et il sacrifié parce qu'innocent puisqu'il est l'agneau sans tache qui prend sur lui les péchés d'Israel.

Citation :
et ce que peuvent en avoir fait certains Chrétiens (en vrac et pas au complet: l'Inquisition, les Croisés, les Conquistadores, certains missionnaires...)
Il avaient lu Luc...

Citation :
study Si par hasard, dans le message de Jésus, vous trouvez quelque chose de valable, je suis intéressé à savoir quels textes vous semblent dignes d'intérêt... J'ose espérer qu'il y en a...
"Ne fais pas à autrui ce que tu ne veux pas qu'on te fasse".
Mais cela avait été dit bien avant les Evangélistes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les déviances du Christianisme.. ou une religion criminelle
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Le christianisme authentique, la religion de l'amour
» christianisme :de secte à religion grâce à Rome
» Le Christianisme est-il une religion ?
» Vraie religion-fausse religion et division
» Proposition de débat Christianisme -Islam

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bible au peigne fin :: Le nouveau testament :: Généralités-
Sauter vers: