La bible au peigne fin


Un lieu de discution et d'apprentissage de la Bible, ouvert à tous les courants de pensée
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La nature de métamatière et la manoeuvre de recul

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 21
Age : 86
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Dim 25 Avr - 17:51

Bonjour,

Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. L'apothéose d'une évolution humaine dominée par la Science, ses dérivés et ses lobbies.

Le Terrien ne se sortira pas de cette impasse avec encore plus de Science, encore plus de matérialité ; il est déjà au summum de la matérialité. Il en sortira avec autre chose que de la matérialité. Avec de la métamatérialité.

Pour avancer durablement et sereinement, l'évolution humaine a besoin d'un moteur et d'un gouvernail.

Le moteur, c'est la Science.
Le gouvernail, c'est la Croyance.

La Science est mécanique mais intrinsèquement myope.
La Croyance est clairvoyante mais intrinsèquement paralytique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du moteur Science, elle marginalise le guide Croyance. Elle avance au hasard et finit dans une impasse : le dérèglement climatique.

Quand l'évolution humaine se sert seulement du guide Croyance, elle marginalise le moteur Science. L'évolution humaine n'avance pas. C'est mauvais pour une évolution qui par définition a un besoin vital d'avancer. C'est le marasme de l'Inquisition.

La Science est un moteur. Elle a pour rôle de faire avancer le véhicule évolution humaine. Elle n'a pas vocation à voir loin. Elle n'en a pas les moyens et les outils matériels. Elle est soumise aux preuves matérielles et à la performance de ses outils matériels.

La Croyance est un gouvernail. Elle n'a pas un rôle de motricité comme la Science. Elle a un rôle de guide. Elle n'est pas tributaire des preuves matérielles ni de la performance des outils matériels. Ses preuves sont intelligentes. Son outil est métamatériel : l'intelligence. La performance de l'intelligence permet de sonder le fin fond de notre univers de matière. Elle peut aussi en sortir. De cette position stratégique, elle visionne l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.

La Croyance est capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science , ses dérivés et ses lobbies l'ont mené. La Science en est incapable. Il faudrait quelle se saborde. Impossible pour elle !!

Faire forcer le mur dérèglement climatique par le moteur Science ne sert à rien. Plus la Science force, plus le mur se renforce !!

Le dérèglement climatique est infranchissable !

La seule issue pour l'évolution du Terrien est une manoeuvre de recul. Un repli raisonnable.

C'est une manoeuvre délicate. Le passage est étroit. La visibilité est réduite du fait du recul. Le guide Croyance doit être sur et fort. Le moteur Science en petite vitesse et à ses ordres.

Une fois la manoeuvre de recul réussit, la Croyance fera tourner l'évolution du Terrien. Puis elle la remettra en marche avant dans un chemin durable et serein. Le moteur Science sera remis à plein régime . Si le véhicule évolution humaine est guidé dans le bon chemin par le guide Croyance, le moteur Science peut être remis à plein régime en marche avant.

Le Terrien savait que se servir seulement du guide Croyance mène au summum de la métamatérialité : le marasme de l'inquisition.
Il ne savait pas que se servir seulement du moteur Science mène au summum de la matérialité : le dérèglement climatique.

Maintenant il le sait !! Il doit réagir ! Il doit reculer autant que nécessaire. C'est sa seule issue. La Croyance est capable de diriger une telle manoeuvre.

L'issue passe par une évolution humaine conduite par la Croyance et non pas par une évolution humaine guidée par la Science. La Science ne peut pas guider. Elle peut seulement faire avancer. L'échec de la conférence de Copenhague en est la preuve !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J-P Mouvaux
Co-Admin


Nombre de messages : 1107
Age : 89
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mar 27 Avr - 0:58

Citation :
Il doit réagir ! Il doit reculer autant que nécessaire. C'est sa seule issue.

Quand on a dit ça, on n'a rien dit.

Code:
La Croyance est capable de diriger une telle manoeuvre.

ange1

On ne reviendra à la raison qu'au prix d'une vraie "crise".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jean
Modérateur


Nombre de messages : 297
Age : 65
Date d'inscription : 22/06/2007

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mar 27 Avr - 2:24

Citation :
La Croyance est capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique dans laquelle la Science , ses dérivés et ses lobbies l'ont mené. La Science en est incapable. Il faudrait quelle se saborde. Impossible pour elle !!

Nous ne sommes pas sur un forum d'ufologie.
Le dérèglement climatique existe depuis des milliards d'années sans que l'intervention des terriens soit indispensable.

Citation :
Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. L'apothéose d'une évolution humaine dominée par la Science, ses dérivés et ses lobbies.

Et ces conneries sont le summum de l'imbécilité humaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 21
Age : 86
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mar 27 Avr - 10:07

L'évolution humain a deux activités majeures à sa disposition pour avancer : un moteur Science et un guide Croyance. Les deux sont évolutifs. Ils évoluent par des découvertes faites par des chercheurs qui deviennent des génies. C'est tantôt l'un qui est devant, tantôt l'autre. C'est tantôt la Science qui dépasse en évolution la Croyance, tantôt la Croyance qui dépasse en évolution la Science. C'est un cheminement tout à fait naturel.

Au temps de l'inquisition par exemple, la Science a dépassé la Croyance notamment grâce à la découverte de Gallilé. Actuellement, c'est la Croyance qui vient de dépasser la Science grâce à la découverte de la métamatière.

La Science et la Croyance sont les deux activités majeures de l'avancement de l'évolution humaine. Elles sont différentes. Elles doivent rester intègres et ne doivent pas se faire ingérence.

La Science est un moteur. Elle fait avancer mais n'a pas vocation à voir loin.

Le véhicule évolution humaine lui demande des vaccins, elle s'exécute.
Il lui demande prospecter et distiller encore plus de pétrole, elle s'exécute sans broncher.
Il lui demande des bombes encore plus destructrices, pas de problème pour elle. elle s'exécute

La découverte de la métamatière est une évolution de la Croyance. La Croyance n'avait pas évoluée depuis des millénaires. Depuis la découverte de la croyance en Dieu. Elle était complètement dépassée par l'évolution de la Science. L'évolution humaine l'a donc marginalisé. Elle s'est servie seulement du moteur Science pour avancer.

Le problème est que le moteur Science est intrinsèquement myope. Il fait avancer certes mais au hasard et l'évolution humaine a fini dans une impasse : le dérèglement climatique.

La Croyance vient d'évoluer avec la découverte de la métamatière. Elle vient de retrouver la vision sur l'éternité. Elle est maintenant en mesure de reprendre son rôle de guide de l'évolution humaine. Elle est capable de sortir le Terrien de l'impasse dérèglement climatique et lui faire retrouver un avenir durable et serein.

Le géocentrisme forcé des scientifiques !! Forcés de se croire le centre de la vie universelle par manque de moyens et d'outils matériels performants capables de visionner d'autres planètes habitables et d'autres fratries humaines. La Science ne voit pas assez loin ! Elle est condamnée à se croire le centre de la vie universelle. La Croyance, elle, n'est pas limitée par la performance des outils matériels. Son outil est l'intelligence. Pas de limite matérielle à l'intelligence. Elle peut voir voir, très loin. Elle peut même sortir de l'univers de matière. De cette position, elle peut visionner l'univers de métamatière et sa symbiose avec l'univers de matière.

Science et Croyance sont partenaires. Elles s'entraident pour évoluer.

L'évolution normal de la Science a montré à la Croyance que "Dieu n'est pas dans les Cieux". Cette croyance a volé en éclats et elle est devenue obsolète. La faute à la Science ? Non ! C'est le fonctionnement normal de l'évolution humaine. A la Croyance de s'adapter. C'est ce quelle a fait. Elle vient d'évoluer avec la découverte de l'univers de métamatière et sa symbiose avec l'univers de matière.

L'évolution normal de la Croyance montre à la Science que les univers matériels et métamatérels sont éternels. Le Big bang ne peut pas être le commencement de notre univers de matière. Il n'a ni commencement ni fin. C'est une ronde. Le Terrien l'a pris et le quittera au passage. A la Science de réviser ses théories pour continuer à évoluer dans le bon chemin.

La Science, c'est le moment présent. C'est le quotidien. C'est la vie matérielle. C'est l'instinct et les comportements instinctifs dans toute leur splandeur.

Le problème est que l'humain possède une deuxième énergie : l'intelligence. Grâce à l'intelligence (ou à cause), l'humain a besoin de voir loin, très loin, éternellement loin. Et ça seule la Croyance peut le lui apporter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
J-P Mouvaux
Co-Admin


Nombre de messages : 1107
Age : 89
Date d'inscription : 09/06/2007

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Mar 27 Avr - 17:14

Citation :
Le dérèglement climatique existe depuis des milliards d'années sans que l'intervention des terriens soit indispensable.

Actuellement, le débat entre "scientifiques" porte sur la question de savoir dans quelle mesure le modèle de croissance actuel y contribue. Le rejet dans l'atmosphère de centaines de milliers de tonnes de gaz à effet de serre n'est pas une invention des ufologues.

Code:
Citation:
Le dérèglement climatique est le summum de la matérialité. L'apothéose d'une évolution humaine dominée par la Science, ses dérivés et ses lobbies.

Code:
Et ces conneries sont le summum de l'imbécilité humaine.

Mollo les jugements à l'emporte-pièce !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 21
Age : 86
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Jeu 29 Avr - 9:26

Code:
Et ces conneries sont le summum de l'imbécilité humaine.

J'explique la découverte par amour pour l'espèce humaine ; je connais son rôle dans l'univers de matière. Par amour pour mes frères et soeurs terriens ; je sais qu'ils ne sont pas fondamentalement mauvais et nuisible. Je vois leur avenir bouché par le dérèglement climatique. Je vois leur souffrance.

Je veux me constituer un patrimoine métamatériel de qualité que j'utiliserai après la mort de mon corps de matière. Comment mieux y arriver en travaillant pour la nature de métamatière elle même !! Elle n'a pas oublié le Terrien. Elle lui envoie une nouvelle croyance. La croyance à l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains. C'est un guide d'évolution évolué, fiable et fort capable de guider l'évolution du Terrien dans un chemin durable et serein.

J'ai visité en intelligence la nature de métamatière grâce au surplus d'intelligence que la nature de métamatière m'a doté. Tous nos comportements intelligents produisent naturellement, sans que nous nous en rendons compte, des métons lesuels s'assemblent en un ensemble cohérent : un esprit. Notre esprit mémorise tous les métons. Les sains comme les malsains. Son anatomie métamatérielle se génère avec les métons produits par les comportement humains gestateurs. Il ne peux pas les choisir. Il les mémorise tous.

Le corps de matière de l'humain gestateur mort correspond à la naissance de l'esprit. Il entre dans la nature de métamatière avec l'anatomie générée pendant sa gestation. La nature de métaatière juge si le nouvel arrivant est viable ou non viable au regard de ses lois. S'il est jugé viable, tout va bien pour lui. Il peux espérer atteindre les hautes sphères de la nature de métamatière. S'il est jugé non viable les ennuis commencent pour lui. Il ne meurt pas. la mort n'existe pas dans cette nature. Il erre dans les basses shères de la natue de métamatière, des endroits hantés d'angoisses métaphysiques qui obligent le malheureux esprit à s'améliorer. Il ne peut pas s'accommoder de cet état. Il est obligé de s'améliorer. Les angoisses qu'il ressent sont trop profondes.

La nature de matière se protège de la non conformité de ses éléments par la mort. Dans la nature demétamatière la mort n'existe pas. Tout est éternel. Elle se protége de la non conformité par un élargissement considérable de son coté malheur et angoisse qui oblige l'élément non conforme à s'améliorer. Il ne peut pas s'accommoder de cet état.

Cerise sur le gâteau, l'humain gestateur de cet esprit non conforme après la mort de son corps de matière, se voit lui aussi subir ces angoisses métaphysiques sans pouvoir rien faire. Il ne peut plus faire revenir en gestation l'esprit issu de sa vie ; le corps de matière n'est plus.

L'esprit non conforme n'a qu'une solution ; s'améliorer. Pour s'améliorer, il doit parrenner des vies humaines afin de récupérer des métons sains qui amélioreront son anatomie non conforme et le feront sortir de cet enfer métamatériel.

Ce que j'explique est de la santé publique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
florence_yvonne
Administrateur fondateur


Nombre de messages : 1229
Age : 56
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Jeu 29 Avr - 13:27

Certains ne font pas la différence entre la science-fiction et la réalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Claude De Bortoli



Nombre de messages : 21
Age : 86
Date d'inscription : 28/05/2009

MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Ven 30 Avr - 9:51

Les métons n'ont ni dimension, ni masse, ni durée. Ce sont des particules de métamatière, pas des particules de matière. Dans la nature de métamatière, pas d'idée de dimension ni de masse ni de durée. Ces concepts font partie de la nature de matière om tout est mortel, pas de la nature de métamatière où tout est éternel.

Tu vois de la métamatière chaque fois que tu rêves. Tous les éléments qui forment tes rêves sont faits de métamatière. Tu te vois vivre dans une nature faite de métamatière. Pour se voir de la métamatière il faut obligatoirement quitter la nature de matière. Lorsque tu la quittes momentanément ou définitivement dans le sommeil, le coma ou la mort, tu passes automatiquement en mode métamatière. Puis tu reviens en mode matière au réveil. Mais un jour tu ne te réveilleras pas. Ton corps de matière mourra. Tu resteras alors en mode métamatière pour l'éternité.

Les métons ne sont pas perceptibles par nos sens matériels. Je les ai mis en évidence par mon sens métamatériel : l'intelligence.

Par déduction :

D'abord, la découverte l'univers de métamatière, sa symbiose avec l'univers de matière et sa relation avec les humains.
Un univers est composé d'éléments sinon pas d'univers. L'univers de matière est composé d'éléments faits de matière. L'univers de métamatière lui est composé d'éléments faits de métamatière.
Un éléments qu'il soit composé de matière ou de métamatière ne naît pas du néant. Il a une fécondation, gestation, une naissance, une vie. Pour les éléments matériels ce sont des particules de matière qui s'assemblent, pour les éléments métamatériel ce sont obligatoirement des particules de métamatière qui s'assemblent. Je les ai appelé : des métons.

Comment je les ai mis en évidence ?

En visitant en intelligence la nature de métamatière, j'ai découvert une espèce d'êtres vivants particulière. Cette espèce a exactement le même rôle est la même position dans la nature de métamatière que l'espèce humaine dans la nature de matière. Je l'ai appelé ; l'espèce esprit.

Les esprits non plus ne naissent pas du néant. Ils ont une gestation, une naissance et une vie. Ils n'ont pas de mort. La mort n'existe pas dans la nature de métamatière. Une fois nés dans la nature de métamatière, il vivent éternellement. C'est leur gestation qui intéresse directement les humains. Elle se déroule dans leur vie quotidienne. La gestation des esprits, qui sont des êtres vivants métamatériels, se déroule dans le Matériel au dépend de la vie des humains.

Donc, un esprit est fait de métamatière. Il vit dans la nature de métamatière. Son anatomie est constituée de particules de métamatière assemblées en un ensemble cohérent. Elle s'est faite au cours d'une gestation dans la vie d'un humain.

Comment s'est-elle faite ?

L'humain gestateur vit sa vie quotidienne mormalement. L'esprit en formation se génère au dépend de cette vie humaine. Voilà où sont les métons !! L'humain gestateur, pendant sa vie matérielle, produit naturellement, sans qu'il s'en rende compte, des particules de métamatière lesquelles sont mémorisées par un esprit en gestation. Tous les comportements quotidiens humains sont transformés en métons. L'esprit en gestation dans la vie humaine les mémorise et s'en sert pour se générer.

La mort du corps humain gestateur correspond à la naissance de l'esprit. Il entre dans la nature de métamatière avec l'anatomie générée pendant la gestation dans la vie humaine.

Par un processus défiant les lois matérielles, l'humain gestateur, après la mort de son corps de matière, se voit vivre dans la vie de l'esprit issue de sa propre vie, pour l'éternité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La nature de métamatière et la manoeuvre de recul   Aujourd'hui à 9:25

Revenir en haut Aller en bas
 
La nature de métamatière et la manoeuvre de recul
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La nature de métamatière et la manoeuvre de recul
» La nature de métamatière et la manoeuvre de recul
» La nature de métamatière et la séparation des parents
» La nature de métamatière et le Terrien nouveau-né
» La nature de métamatière et la séparation des parents

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bible au peigne fin :: Discussion :: Entre nous-
Sauter vers: