La bible au peigne fin


Un lieu de discution et d'apprentissage de la Bible, ouvert à tous les courants de pensée
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Rm 9:1-33 Je dis la vérité dans le Christ, je ne mens point

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Administrateur fondateur
avatar

Nombre de messages : 1260
Age : 57
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Rm 9:1-33 Je dis la vérité dans le Christ, je ne mens point   Lun 11 Juin - 14:04

Rm 9:1-
Je dis la vérité dans le Christ, je ne mens point - ma conscience m'en rend témoignage dans l'Esprit Saint -,

Rm 9:2-
j'éprouve une grande tristesse et une douleur incessante en mon cœur.

Rm 9:3-
Car je souhaiterais d'être moi-même anathème, séparé du Christ, pour mes frères, ceux de ma race selon la chair,

Rm 9:4-
eux qui sont Israélites, à qui appartiennent l'adoption filiale, la gloire, les alliances, la législation, le culte, les promesses

Rm 9:5-
et aussi les patriarches, et de qui le Christ est issu selon la chair, lequel est au-dessus de tout, Dieu béni éternellement ! Amen.

Rm 9:6-
Non certes que la parole de Dieu ait failli. Car tous les descendants d'Israël ne sont pas Israël.

Rm 9:7-
De même que, pour être postérité d'Abraham, tous ne sont pas ses enfants ; mais c'est par Isaac qu'une descendance portera ton nom,

Rm 9:8-
ce qui signifie : ce ne sont pas les enfants de la chair qui sont enfants de Dieu, seuls comptent comme postérité les enfants de la promesse.

Rm 9:9-
Voici en effet les termes de la promesse : Vers cette époque je viendrai et Sara aura un fils.

Rm 9:10-
Mieux encore, Rébecca avait conçu d'un seul homme, Isaac notre père :

Rm 9:11-
or, avant la naissance des enfants, quand ils n'avaient fait ni bien ni mal, pour que s'affirmât la liberté de l'élection divine,

Rm 9:12-
qui dépend de celui qui appelle et non des œuvres, il lui fut dit : L'aîné servira le cadet,

Rm 9:13-
selon qu'il est écrit : J'ai aimé Jacob et j'ai haï Ésaü.

Rm 9:14-
Qu'est-ce à dire ? Dieu serait-il injuste ? Certes non !

Rm 9:15-
Car il dit à Moïse : Je fais miséricorde à qui je fais miséricorde et j'ai pitié de qui j'ai pitié.

Rm 9:16-
Il n'est donc pas question de l'homme qui veut ou qui court, mais de Dieu qui fait miséricorde.

Rm 9:17-
Car l'Écriture dit au Pharaon : Je t'ai suscité à dessein pour montrer en toi ma puissance et pour qu'on célèbre mon nom par toute la terre.

Rm 9:18-
Ainsi donc il fait miséricorde à qui il veut, et il endurcit qui il veut.

Rm 9:19-
Tu vas donc me dire : Qu'a-t-il encore à blâmer ? Qui résiste en effet à sa volonté ?

Rm 9:20-
O homme ! vraiment, qui es-tu pour disputer avec Dieu ? L'œuvre va-t-elle dire à celui qui l'a modelée : Pourquoi m'as-tu faite ainsi ?

Rm 9:21-
Le potier n'est-il pas maître de son argile pour fabriquer de la même pâte un vase de luxe ou un vase ordinaire ?

Rm 9:22-
Eh bien ! si Dieu, voulant manifester sa colère et faire connaître sa puissance, a supporté avec beaucoup de longanimité des vases de colère devenus dignes de perdition,

Rm 9:23-
dans le dessein de manifester la richesse de sa gloire envers des vases de miséricorde qu'il a d'avance préparés pour la gloire,

Rm 9:24-
envers nous qu'il a appelés non seulement d'entre les Juifs mais encore d'entre les païens...

Rm 9:25-
C'est bien ce qu'il dit en Osée : J'appellerai mon peuple celui qui n'était pas mon peuple, et bien-aimée celle qui n'était pas la bien-aimée.

Rm 9:26-
Et au lieu même où on leur avait dit : " Vous n'êtes pas mon peuple ", on les appellera fils du Dieu vivant.

Rm 9:27-
Et Isaïe s'écrie en faveur d'Israël : Quand le nombre des fils d'Israël serait comme le sable de la mer, le reste sera sauvé :

Rm 9:28-
car sans retard ni reprise le Seigneur accomplira sa parole sur la terre.

Rm 9:29-
Et comme l'avait prédit Isaïe : Si le Seigneur Sabaot ne nous avait laissé un germe, nous serions devenus comme Sodome, assimilés à Gomorrhe.

Rm 9:30-
Que conclure ? Que des païens qui ne poursuivaient pas de justice ont atteint une justice, la justice de la foi,

Rm 9:31-
tandis qu'Israël qui poursuivait une loi de justice, n'a pas atteint la Loi.

Rm 9:32-
Pourquoi ? Parce qu'au lieu de recourir à la foi ils comptaient sur les œuvres. Ils ont buté contre la pierre d'achoppement,

Rm 9:33-
comme il est écrit : Voici que je pose en Sion une pierre d'achoppement et un rocher qui fait tomber ; mais qui croit en lui ne sera pas confondu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rm 9:1-33 Je dis la vérité dans le Christ, je ne mens point
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Notre Père!!!
» Directive ATEX
» Standardisation
» R - superposition de courbes de survie
» Orchidée d'eau de ma Lorette du Venezuela

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bible au peigne fin :: Les Épîtres de saint Paul :: L’épître aux Romains-
Sauter vers: