La bible au peigne fin


Un lieu de discution et d'apprentissage de la Bible, ouvert à tous les courants de pensée
 
AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Les principaux Évangiles apocryphes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
florence_yvonne
Administrateur fondateur


Nombre de messages : 1260
Age : 56
Date d'inscription : 06/06/2007

MessageSujet: Les principaux Évangiles apocryphes   Dim 10 Juin - 16:08



Le Protévangile de Jacques

Date et lieu de rédaction : vers 150 ap.J-C.en Egypte ?

Et voici qu'un ange du Seigneur se tint devant elle, disant : "Anne, Anne, le Seigneur Dieu a exaucé ta prière. Tu concevras et tu enfanteras, et on parlera de ta postérité dans le monde entier." (...) et Anne enfanta (...), donna le sein à l'enfant et l'appela du nom de Marie...

Redécouvert en 1551 par le jésuite kabbaliste Guillaume Postel, ce texte avait pour titre original La Nativité de Marie. Mais il fut renommé « proto (avant en grec] -évangile » parce qu'il rapportait des événements antérieurs à ceux de Luc et Matthieu, dont il « résout » d'ailleurs certaines difficultés, contradictions et silences. Le Protévangile de Jacques, le plus ancien des « Evangiles de l'Enfance » tient une place à part dans la littérature apocryphe. Massivement diffusé, il a exercé une influence considérable sur le développement de la piété et des dogmes mariaux, de la liturgie et de l'imaginaire artistique chrétien d'Orient et d'Occident. En témoignent les innombrables oeuvres consacrées aux parents de Marie (Anne et Joachim), à l'enfance de la Vierge et à la nativité de Jésus.



L'Évangile de Thomas

Date et lieu de rédaction : vers 150ap.J.-C.en Syrie orientale?

Voici les paroles secrètes que Jésus le Vivant a dites et que Didyme Jude Thomas a écrites. Et il a dit: "Celui qui trouvera le sens de ces paroles ne goûtera pas la mort...

Malgré son titre, ce texte ne relate pas la vie, la mort et la Résurrection de Jésus, mais se veut une anthologie de ses « paroles secrètes », censées être recueillies par l'apôtre « Thomas » (litt. jumeau en araméen, Didymos en grec). Dans la tradition gnostique qui colore l'écrit, ce disciple passe pour le « frère jumeau » de Jésus, donc le parfait initié à même de révéler l'enseignement caché du Christ. A savoir que l'âme d'origine divine est emprisonnée dans la matière jusqu'à ce que la connaissance et l'ascèse la libèrent afin d'être réintégrée en Dieu. L'Évangile de Thomas est l'apocryphe le moins éloigné des Évangiles canoniques. Déjà partiellement redécouvert et publié à la fin du XIX s à partir de fragments grecs, il suscita une vive discussion parmi les savants; celle-ci se diffusa ensuite vers le grand public avec la parution en 1959'de la version copte intégrale du texte, retrouvée à Nag Hammadi en 1945.



L'Évangile de Philippe et L'Évangile de Marie

Date et lieu de rédaction : au cours du IIe s.en Syrie?

La Sagesse que l'on croit stérile est la mère des anges. La compagne du Fils est Myriam de Magdala. L'enseigneur aimait Myriam plus que tous les disciples; il l'embrassait souvent sur la bouche.

Tiré de l'Evangile de Philippe découvert à Nag-Hammadi, en Egypte, cette phrase souligne l'importance accordée à Marie-Madeleine par certains évangiles gnostiques, à commencer par celui qui porte le nom de la « disciple bien-aimée », l'Evangile de Marie. Trouvé à Akhmîn en Haute-Egypte à la fin du XIX' s, cet Evangile contribue à l'actuelle popularité de « la compagne » de Jésus, les spéculations allant bon train sur l'interprétation juste d'une telle expression... Par la sensibilité et la forme (un recueil de sentences), ces deux textes s'apparentent en tout cas à l'Évangile de Thomas. Et s'ils sont moins connus que lui, ils le rejoignent dans la ferveur des lecteurs en quête d'un problématique « ésotérisme chrétien ».



Sources "Le monde des religions"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Les principaux Évangiles apocryphes   Dim 7 Oct - 16:28

Citation :
L'Évangile de Thomas

Date et lieu de rédaction : vers 150ap.J.-C.en Syrie orientale?

Voici les paroles secrètes que Jésus le Vivant a dites et que Didyme Jude Thomas a écrites. Et il a dit: "Celui qui trouvera le sens de ces paroles ne goûtera pas la mort...

Malgré son titre, ce texte ne relate pas la vie, la mort et la Résurrection de Jésus, mais se veut une anthologie de ses « paroles secrètes », censées être recueillies par l'apôtre « Thomas » (litt. jumeau en araméen, Didymos en grec). Dans la tradition gnostique qui colore l'écrit, ce disciple passe pour le « frère jumeau » de Jésus, donc le parfait initié à même de révéler l'enseignement caché du Christ. A savoir que l'âme d'origine divine est emprisonnée dans la matière jusqu'à ce que la connaissance et l'ascèse la libèrent afin d'être réintégrée en Dieu. L'Évangile de Thomas est l'apocryphe le moins éloigné des Évangiles canoniques. Déjà partiellement redécouvert et publié à la fin du XIX s à partir de fragments grecs, il suscita une vive discussion parmi les savants; celle-ci se diffusa ensuite vers le grand public avec la parution en 1959'de la version copte intégrale du texte, retrouvée à Nag Hammadi en 1945.

une analyse détaillée est proposée sur le blog des quakers indépendants


http://quakers.blogs.nouvelobs.com/
Revenir en haut Aller en bas
 
Les principaux Évangiles apocryphes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Evangiles apocryphes
» liste des Textes Apocryphes (non reconnus par l'Eglise)
» "un certain juif Jésus"
» Évangiles apocryphes
» Cours sur les Évangiles ou ressourcement spirituel- 6 liens

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La bible au peigne fin :: Les évangiles :: Évangiles apocryphes-
Sauter vers: